Emailing : Louer sa base de contact clients

La base de données est un point stratégique pour tous les sites e-commerce, c’est pourquoi j’ai décidé de m’y intéresser et de vous expliquer le fonctionnement de la location de base clients.

Pourquoi et comment louer sa base de contacts ?

Louer sa base de contact peut représenter une source intéressante de revenus. Tous les eMarchands possèdent une base de contacts, en effet leurs clients ont laissé leurs informations lors d’un achat. Les sites basés sur le business model de la publicité ont un problème pour se constituer une base.

Quel processus de recrutement peut-on utiliser ?

Emailing

Comment se créer une base de qualité ?

En choisissant des moyens de collecte adaptés et en analysant ce que fait la concurrence pour s’en démarquer. Une base qualifiée aura plus de valeur qu’une base fourre tout.

Le meilleur moyen est le jeux concours : Il permet d’augmenter la qualification d’une base. Pourquoi ? Simplement parce que l’internaute ne ment jamais sur les informations qu’il communique quand il escompte un gain.

Mais la qualité des contacts n’est pas le seul critère. On apportera de l’importance au critère de segmentation. Le nom, le prénom, l’âge, le sexe, l’adresse e-mail ou la zone géographique sont les éléments essentiels dont un éditeur doit disposer pour espérer louer sa base de contacts.

Cependant les éléments les plus importants concernent le coeur de cible. S’il s’agit du secteur automobile, le type de voiture sera un critère essentiel.

Comment estimer la valeur de sa base ?

La valeur d’une base repose sur de nombreux critères. En plus du nombre d’enregistrements contenus dans une base, la quantité d’informations détenues pour chacun d’eux est également importante.

Si on dispose d’une base qualifiée, on sera intéressant à partir de 5000 membres…

En fonction de la qualité de la base, les prix de location peuvent aller de 5 à plus de 300 euros pour un millier de contacts.

Jerome Keloghlanian de ikom.fr propose un calcul pour connaître la valeur d’une base que l’on achète. Sa conclusion est la suivante  :

Si je dirige une société de vente en ligne avec les indicateurs ci-dessus, que j’ai du cash et que quelqu’un me propose d’acheter 100.000 emails pour 120.000€, je dois sauter dessus car dans l’année, j’aurai rentabilisé mon investissement. » (Lire l’article pour savoir comment il arrive à ce résultat)

Quelques remarques sur les critères :

  • Un numéro de téléphone fix à moins de valeur qu’un numéro de téléphone portable.
  • Une adresse postale à moins de valeur qu’un email actif.

En complément :

Lire le tutoriel sur l’emailing

COMMENTAIRES

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments