Facebook : bientôt un acteur majeur de l’Influence Marketing ?

Les sites spécialisés en nouvelles technologies étrangers et français en parlent beaucoup en ce moment, Facebook travaillerait sur une plateforme de mise en relation entre les marques et les influenceurs. Voir les articles de AllFacebook, The Next Web et Presse-Citron. L’objectif de cette plateforme : permettre aux marques de collaborer avec les bons influenceurs grâce à Facebook via une fonctionnalité d’identification.

« Branded Content Matching », la solution d’Influence marketing de Facebook ?

Cette plateforme donnerait effectivement aux marques la possibilité de trouver les bons influenceurs et de cibler une audience précise en proposant des pages Facebook correspondantes. Nous le savons, la puissance de ciblage du réseau social est immense… Depuis quelques jours, tout le monde se demande si Facebook deviendra un acteur majeur du secteur et sera en mesure de concurrencer les principales solutions d’Influence Marketing, solutions spécialisées et agences.

Un chamboulement sur le marché du marketing d’influence ?

« Non! » selon Guillaume Doki-Thonon, Fondateur et CEO de Reech. Il explique sa réponse:

  • Facebook a l’habitude de tester beaucoup de produits mais nombreux sont ceux qui ne voient jamais le jour après une alpha privée.
  • Au vu des screenshots, cette fonctionnalité n’a pas l’air d’intégrer Instagram. Elle est basée sur Facebook Creators qui n’intègre pas Instagram.
  • Elle ne concerne pas non plus tous les influenceurs Facebook, il n’y aurait donc pas d’exhaustivité, ce qui est un réel frein.
  • Facebook n’intégrera jamais les plateformes concurrentes, appréciées par les influenceurs comme YouTube, Snapchat ou Twitter.
  • Facebook n’intégrera pas la composante conseil / créativité / stratégie. Il ne le fait déjà pas pour l’ads, un business valorisé à 530 milliards de $. Pourquoi le ferait-il pour l’influence marketing ?
  • YouTube a déjà sa plateforme (FameBit) et ça n’a rien changé au marché du marketing d’influence.
  • D’après les screenshots, l’application a été pensée avec l’ADN « ads » de Facebook. Je pense que c’est une vision partielle du marketing d’influence car on travaille avec un influenceur d’abord pour sa créativité et son intérêt pour que le partenariat soit authentique avant de s’assurer qu’il y ait bien un match avec l’audience.

Quoi qu’il en soit, nous pensons que c’est une bonne chose car si cette fonctionnalité voit le jour, elle assainira le marché. En effet, beaucoup de fakes profitent des marques avec de faux abonnés, par manque de donnée de first-party data (= provenant des réseaux eux-mêmes).

Votre avis ? N’hésitez pas à commenter ici ou sur Twitter.