Le Fubiz Talks, un événement phare sur la créativité

Mercredi se déroulait le Fubiz Talks, un événement organisé par Fubiz sur la créativité auquel nous avons pu assister avec WNP. J’en profite pour remercier Romain Colin, le fondateur de Fubiz pour l’invitation. Vous avez pu suivre les échanges sur Twitter avec le hashtag #FubizTalks le jour J mais j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui pour mettre en avant les moments qui m’ont marqué pendant l’événement. Le Fubiz Talks, ce sont des conférences de créatifs, de réalisateurs, de producteurs, de comédiens, d’illustrateurs, ou de photographes. Je vais d’abord vous citer mes trois coups de coeur : Rudy Ricciotti, architecte médaillé d’Or de l’Académie d’Architecture, Cédric Klapisch, célèbre réalisateur portraitiste, ou encore Arnaud Rebotini, producteur de musique électronique…

Je vous propose de revenir sur leurs interventions sous la forme d’un petit résumé avec des tweets publiés en live lors de la conférence et des punchlines des intervenants. Nous allons aussi tenter de faire le parallèle avec le travail des créatifs en agence digitale. Christophe Decouland, Directeur de Création chez WNP 909, apporte d’abord ses lumières et nous parle de ses propres inspirations créatives. “Je fais une veille créative quotidienne et l’inspiration peut venir de partout, il est important de se nourrir d’idées bien au delà du petit monde de la publicité! Fubiz.com est un média passionnant et une source d’inspiration pour les créatifs, mais ce que j’ai trouvé passionnant dans ces Fubiz Talks, est le focus sur le processus de la réalisation de grands projets. Dans nos métiers il y a toujours une part d’incertitude et de doutes liés au process de création, et de voir des grands noms nous parler de la construction de leur oeuvre, est quelque chose qui rend pour moi cette journée unique. Il nous ont parlé de leurs doutes, de leurs inspirations, à l’aide de cas concrets, on a pu voir comment naît un film, un clip vidéo ou un morceau de musique. Il est facile de se reconnaître dans leur discours et c’est pour moi une formidable dose d’inspirations et de motivation pour progresser dans mon travail !”

fubiz-talks-1

fubiz-talks-3fubiz-talks-2
Photos de Christophe Decouland.

Le savoir-faire créatif

L’architecte Rudy Ricciotti a présenté sa vision de la créativité, du savoir-faire et des métiers associés. Il a notamment fait le lien entre la créativité d’un architecte et les métiers manuels, utile pour bien comprendre la notion de conception. La créativité occupe, pour lui, une place essentielle dans un projet. Ce qui s’applique aussi très bien dans les métiers du web. Il faut savoir dire non pour affirmer son positionnement. Les créatifs ayant le savoir-faire légitime devraient prendre les décisions importantes pendant la réalisation des projets dits “créa”.

Christophe Decouland ajoute : “Je n’aurais plus jamais aucun complexe à imposer une vision créative, après cette présentation je pourrai citer Rudy Ricciotti, et dire à quiconque se met en travers d’une de mes idées: si tu n’oses pas, tu vas rester médiocre et disparaître, écoute moi ou fais le sans moi ton escalier de merde! “ C’est cru, mais sincère et juste! Merci Monsieur Ricciotti :)”

Voici un résumé de son intervention en 4 punchlines :

  • Pour être créatif, il faut avoir un métier ! On ne créé pas sans métier, on ne dessine pas sans expertise.
  • Que veut dire le mot « Concept » ? Rien à part : je n’ai rien à dire et en plus j’ai peur de le dire.
  • La création, c’est aussi savoir dire non. Si vous cherchez à être socialement acceptable, vous allez disparaître!
  • La croyance est un des moteurs nucléaires de la création.  Mais le vrai mécanisme de la création, c’est l’anxiété !

L’inspiration créative par la photo

Très attendu, le réalisateur, producteur et scénariste Cédric Klapisch est l’un des noms phares du cinéma français. Lors de son intervention, il a notamment parlé des photographes qui ont inspiré son travail : Henri Cartier Bresson, Edouard Boubat et Robert Doisneau. Ces photographes ont inspiré le réalisateur pour la plupart de ses films. Il a donc parlé de l’influence de la photo sur lui et sur son travail, de ce qui a formé son œil, ses envies de cadrages pour raconter des histoires. Pour lui, l’Auberge espagnole est la consécration de son travail, un film pour lequel il a réussi à réunir toutes ses inspirations.
Pour faire le lien avec le monde des agences digitales, les créatifs s’inspirent aussi des tendances photo du passé, des photographes et des réalisateurs.

Voici un résumé de son intervention en 4 punchlines :

  • Ce que j’ai appris avec les photographes de Paris, c’est comment raconter une histoire pour nous sortir du réel.
  • La problématique pour moi est de savoir comment parler de l’humain.
  • Quand je découvre le cinéma, je découvre le mouvement comme un langage supplémentaire.
  • Je suis assez attaché à montrer un monde multiple fait de différents regards et différents visages.

L’inspiration créative par le son

Arnaud Rebotini est un auteur, compositeur, interprète, producteur et remixeur. Il est aujourd’hui une figure emblématique de la musique électronique. Sa force majeure : réussir à marier les genres, tout autant avant-gardistes qu’intemporels. Lors de sa présentation, il a fait une démonstration de composition musicale en partant d’une composition très années 80 pour l’emmener jusqu’à la musique actuelle : la techno.
Faisons encore une fois le lien avec la créativité en agence, il faut dire que le son et la musique sont des éléments qui inspirent la plupart des créatifs. Ce sont des sources d’inspiration complémentaires, la musique venant en support de l’image.

Voici un résumé de l’intervention de Arnaud Rebotini en 4 punchlines :

  • Au début, la house c’était le blues des exclus. Ce qui m’a plu à la base dans la house et l’electro, c’est que c’était une musique de ghetto.
  • Si je suis compositeur, c’est parce qu’il y a un trou terrible dans le langage… et que je voudrais le remplir.
  • J’aime les musiques qui sont un étendard, qui représentent quelque chose.
  • Une musique est bonne quand elle est en adéquation avec la technologie qui l’a amenée.

COMMENTAIRES

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *