Gérer un bad buzz en utilisant Facebook

Vous avez surement entendu parler du bad buzz qui a touché Acadomia cette semaine… Acadomia, c’est le leader du soutien scolaire et des cours à domicile en France. Si non, voici un petit rappel des faits :

Selon un rapport confidentiel de la Cnil, Acadomia, leader du soutien scolaire, fiche systématiquement son personnel et ses clients. Une atteinte à la vie privée jugée illégale.

La Cnil y relève qu’un contrôle de l’entreprise a eu lieu «en novembre 2009. Ce contrôle a permis de relever, parmi d’autres manquements à la loi informatique et libertés, la présence dans ses fichiers de milliers de commentaires excessifs, voire injurieux, tels que « gros con », « saloperie de gamin », « cancer du poumon tant mérité » ou encore  » élève retourné en prison »».

Le Parisien publie ce matin dans ses colonnes une galerie de commentaires qui vont de l’injure («la maman est une grosse conne») à la moquerie («s’est teinte en blonde toute seule et n’importe comment») en passant par les détails sur la vie privée des personnes fichées («a fait
trois tentatives de suicide»).

En savoir plus sur cette affaire : le scandale des fichiers d’Acadomia.

Utiliser Facebook pour gérer un bad buzz

Acadomia a décidé d’ouvrir une page Facebook pour y réagir. Ils souhaitent débattre de la question des fichiers en France sur Facebook, une bonne initiative selon moi. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Les objectifs sont les suivants :

  • Communiquer de façon transparente sur cette affaire
  • Utiliser le réseau le plus utilisé par la cible
  • Informer de l’évolution de cette affaire
  • Proposer un espace d’échange et d’interactions

Découvrir la page Facebook d’acadomia

Une stratégie de communication efficace

– Un communiqué de presse que je vous propose de visionner.

– Une vidéo de Philippe Coléon, directeur général d’Acadomia, revient sur les réactions des internautes suite au rapport de la CNIL : une vidéo basée sur la transparence. « J’aime ! »

Merci à Mickaël Guillois pour cette info.