Le Tour de France de Twitter : Régis Vansnick de Belgique

1. Bonjour Régis, peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour Camille, mon prénom est Régis et vais avoir 42 ans. J’ai fais mes études universitaires en économie que j’ai complétée d’un troisième cycle en marketing. Je mène de front deux activités complémentaires. Je donne cours dans l’enseignement supérieur et j’ai ma société de conseils et formations. J’aime beaucoup ce que je fais et suis donc passionné par l’entrepreneuriat et les évolutions du web.

Côté loisir pur, lire une bonne BD me permet de m’évader, ce qui m’éloigne de mes cogitations habituelles.

2. Est-ce que ton pays et ta région sont fortement représentés sur Twitter ?

La Belgique francophone est assez active sur Twitter… mais je pense que cela reste une minorité, Twitter est encore loin d’être mainstream. Voici une liste de comptes belges : http://twitter.com/#!/Belgique_info/belgium-twitter

Il est difficile de choisir 3 personnes… Voilà 3 personnes vraiment sympas et avec qui j’ai pu avoir des échanges très intressants : @FredColantonio, @Benoit_Samanco, @amaranthe …. Je voudrais aussi ajouter un de mes étudiants diplômé l’année passée @merouanes un gars vraiment super.

Pour les manifs organisées,.. c’est la plupart du temps sur Bruxelles que cela se passe et ce n’est pas facilement gérable pour moi d’y aller. Donc, à regret, j’y participe peu.

3. Pourquoi avoir créé un compte Twitter ?

J’ai plusieurs comptes Twitter, le principal étant @vansnick, il doit dater de novembre 2008. J’y suis allé pour voir sans plus et comme beaucoup, je pense, il m’a fallu un petit temps de mise en route. Ce n’est que 6 mois plus tard que mon activité a réellement débuté.

Le premier compte que j’ai suivi a été @BuddyPressdev, le plugin qui permet de faire de wordpress un réseau social.

4. Comment utilises-tu Twitter ?

Ma présence est quotidienne mais varie selon mes activités pro. Il m’est donc difficile d’estimer le temps quotidien.

Mon usage varie entre la version web ou mobile. Sur le web, c’est quand j’ai du temps et mes plages d’utilisation sont plus longues. En mobile, c’est devenu un peu un réflexe de me connecter (15 à 20 fois/jours) mais c’est en général bref (1 à 2 minutes tout au plus). Je profite de moments creux tels que les trajets de train ou métro, les pauses entre mes cours, …

En ce qui concerne les outils, en web, je vais le plus souvent sur le site pour lire ma timeline. Quand je ne suis pas spécifiquement sur Twitter, je trouve que Yoono est un outil très pratique.

En version mobile, je suis sur Iphone. J’utilise plusieurs apps…

Pour gérer les différents comptes propres ou de clients, c’est Twitbirdpro.qui me sert le plus. Après en avoir essayé pas mal, c’est vraiment celle qui reprend les fonctionnalités dont j’ai besoin.

J’utilise aussi parfois Yoono qui permet de gérer aussi Facebook, LinkedIn et d’autres. Cette appli propose une Timeline unique, cela évite de devoir faire des retours incessants pour passer de son compte Facebook à Twitter comme le font d’autres applications.

Découvertes cette semaine Birdbrain (via @RemSimpson) , permet d’avoir des insights sur l’activité de différents comptes.

5. Que fais-tu sur Twitter ?

Je gère mon compte @vansnick ; le compte de ma société dont je ne m’occupe réellement que depuis peu @dkoop ; un compte que j’avais créé pour la campagne électorale de juin 2011 en Belgique  (en veille pour le moment) @tetedeliste ; et des comptes de clients.

Pour moi Twitter est une fontaine d’informations, quand j’ai un peu de temps à y passer, je suis certain d’y découvrir des choses intéressantes. La richesse étant dans la diversité, je follow back très souvent. Je scrute presque toujours ma timeline et clique selon l’intérêt de ce que je lis plutôt que selon l’auteur du Tweet.

Twitter est aussi la principale source de visites de mon blog pro http://dkoop.be et précédemment de mon blog perso (http://vansnick.isexl.com que je n’alimente plus).

Enfin, l’essentiel de mes tweets sont le relais de ma veille. J’essaie toujours de trouver des liens moins mainstream que des sources comme Mashable par exemple.

En gestion pour comptes tiers, mes usages sont similaires.

6. Quel est le gros avantage de Twitter pour toi ? Et l’inconvénient ?

La richesse du contenu relayé et des échanges et bien sur la rapidité.

Inconvénient et Twitter … un oxymore ? Plus sérieusement, les désagréments viennent plutôt du comportement de certains utilisateurs.

7. Un conseil ou une astuce pour les nouveaux utilisateurs du réseau ?

Prendre un peu de temps pour comprendre le fonctionnement et les bonnes pratiques… et donc éviter d’être égocentrique.

Plus concrètement, je dirais :

  • Configurer son compte
  • Suivre d’autres comptes mais en quantité raisonnable
  • Aller vers les autres (RT, participer à des conversations, insérer dans des listes, complimenter, remercier…).
  • Avoir une démarche qualitative dans le partage de liens.

8. Si tu devais garder 3 following, lesquels choisirais-tu ?

Décidément, je n’aime pas cet exercice de mettre en exergue des comptes parmi mes followings, followers ou amis. Pour moi la richesse vient de la diversité comme je l’ai dit ci-dessus. Twitter avec trois followings n’aurait que peu d’utilité à mes yeux.

9. Tu rêves d’avoir un nouveau follower, de qui s’agit-il ?

Par le compte du blog de Seth Godin @ThisIsSethsBlog mais c’est plus une réponse par boutade car il compte…. 0 followings. Tu imagines si j’étais le seul 😉

10. Pour terminer, quel message tweeté récemment mettrais-tu en avant ?

« You’re not a social media expert, you’re just another schmuck with a Twitter account. » http://bit.ly/e9KIZj
http://twitter.com/#!/vansnick/status/67482906267889664

Le billet n’était pas super récent (24 avril) mais il vient d’une source que je n’avais pas encore pu relayer. J’ai beaucoup aimé le style du billet mais aussi le message délivré.

Merci Régis pour toutes ces précisions et à bientôt !
Rendez-vous dans quelques heures pour une nouvelle étape de ce Tour de France de Twitter.
Et pour revoir les précédentes étapes du Twitour, ça se passe par ici : Le Tour de France de Twitter