Le Tour de France de Pinterest : Christian Radmilovitch de Courbevoie

Le Tour de France de Pinterest continue… Après Isabelle Mathieu et Isabelle Spanu la semaine dernière, je vous propose aujourd’hui une nouvelle étape du PinTour avec Christian Radmilovitch. Comment utilise-t-il Pinterest ? Quels sont, selon lui, les points forts et le limites du réseau ? Quelles campagnes de marques utilisant Pinterest a-t-il apprécié ? Comment voit-il l’avenir de Pinterest ? Je lui ai posé ces quelques questions…

Pour suivre le PinTour sur Twitter, un hashtag a été créé #pintour.

– Depuis le début de l’année, Pinterest fait parler de lui, pourquoi est-il si attractif ? Quels sont ses points forts ?

Comme l’a dit si justement Isabelle Mathieu, Pinterest est devenu le 3ème réseau le plus populaire, parce qu’il est facile d’utilisation et qu’il s’apparente à du « scrapbooking » online, loisir créatif qui a connu un fort engouement au début des années 2000, surtout auprès des femmes qui, d’ailleurs, constituent 70% des utilisateurs du réseau !

Son pouvoir attractif est tel, que Pinterest a récemment levé 100 millions de dollars, principalement auprès du groupe japonais Rakuten (qui a racheté Priceminister en France). Ce qui le valorise à hauteur de 1,5 Mrd de dollars !

Les points forts que j’y trouve :

  • la facilité d’utilisation avec une expérience utilisateur à la fois agréable et simplifiée
  • la complémentarité entre le site et l’application mobile
  • le potentiel en terme de commerce social pour les marques, même si l’Europe n’en bénéficie pas encore
  • la possibilité de classer par catégories ou centres d’intérêt, un peu à la manière de facebook avec les albums photos et les vidéos
  • et, bien évidemment, le partage sur Facebook et Twitter… mais pas sur GooglePlus

– Que fais-tu sur Pinterest ? Comment l’utilises-tu ? Alimentes-tu un “board” de façon régulière ?

Un peu à la manière de Facebook et Twitter, ma page Pinterest est un mélange de perso et de pro, sauf que là, l’approche est exclusivement photographique et/ou audiovisuelle.

En clair, à quelques petites exceptions près, on ne verra pas partager des infographies ou encore des présentations slideshare, comme je peux le faire sur Facebook et Twitter.

En fait, les boards que j’ai créé sont certes le reflet de mon environnement professionnel, le luxe, qui est aussi une passion personnelle, mais sont surtout une photographie de mes goûts, de mes rêves, de mes fantasmes, de mes coups de cœur…sans filtre ou presque !!

Sinon, j’alimente plusieurs boards de façon régulière, en fonction de mes pérégrinations ou de mes coups de cœur et du temps que je peux y consacrer, car cela peut devenir très chronophage LOL. J’épingle souvent les looks qui me plaisent et je voue aussi une véritable passion pour les voitures de luxe et les stilettos (chaussures pour femmes à talons supérieurs à 10cm)…

Je dois avouer que j’ai eu du mal à m’y adapter au début, je ne savais pas trop comment l’utiliser, ni quoi épingler.
Et c’est quasiment devenu une « drogue », en clair pas un jour sans épingler quelques images; ce qui permet d’identifier les passionnés qui peuvent « aimer » ou « republier » mes pins, au même titre que je peux le faire avec les personnes que je suis !! J’admets que Pinterest contribue à accroître ma visibilité mais surtout à montrer un autre versant de ma personnalité…

Mais je n’en suis pas encore au point de devenir un fou à lier à l’image de cette jeune femme qu’on peut voir dans cette vidéo fiction, qui transpose sa vision URL vers une application IRL.

– Est-ce que toutes les fonctionnalités sont pertinentes ? Et quelles sont, pour toi, les limites de Pinterest ?

A titre personnel, je trouve que toutes les fonctionnalités sont pertinentes… mais pas forcément exhaustives !!

En effet, le volet e-commerce ne fonctionne aujourd’hui que pour les États-Unis, mais pas encore pour l’Europe et encore moins pour la France où le réseau n’est pas vraiment populaire.

A voir ensuite si cet aspect business peut être profitable ou non pour les marques, sachant qu’il ne va pas aussi loin que les fonctionnalités proposées par The Fancy, réseau concurrent, visiblement apprécié par les marques de luxe, mais moins populaire que Pinterest.

Je trouve que le système de publication n’est pas si intuitif que ça, dans la mesure où quand on publie des liens, certaines vidéos ne fonctionnent pas et il faut obligatoire faire attention à la photo qu’on souhaite épingler; la faute aux objets source qui sont souvent mal indexés par les sites d’origine

Autre point que soulignait Isabelle Mathieu, c’est le peu de commentaires qu’on y trouve, même pour des profils qui ont beaucoup d’abonnés, alors la majorité des utilisateurs sont des utilisatrices (n’y voyez aucunement une remarque sexiste…c’est pas mon style)

Enfin, je trouve que Pinterest est peu adapté aux contenus textuels, même si on peut y publier des infographies, mais visiblement des applications tierces ont déjà fait leur apparition telles que Pinstamatic ou Shareasimage permettant de palier cette lacune.

– Certains utilisateurs sont très actifs, peux-tu nous recommander 5 personnes à suivre sur Pinterest ?

Je ne suis pas beaucoup de personnes, mais étant donné mes centres d’intérêt et mes boards, je propose de suivre les profils suivants :

  • Astrid qui est très suivie et qui est une vraie Pinterest addict avec ses 38 boards pinterest.com/astrid
  • Jennifer Chong, photographe et graphic designer, a acquis une popularité telle qu’elle a été « missionnée » par le constructeur automobile Honda pour une « Pintermission » pinterest.com/jchongdesign
  • Mike McDowell, un vrai accro avec plus de 7000 pins et un vrai passionné d’art et d’architecture pinterest.com/mudpuppy
  • un autre homme, Daniel Cronje, architecte d’intérieur de son état, qui partage des images sensationnelles pinterest.com/danielcronje

Enfin, je souhaite mettre deux femmes françaises à l’honneur :

  • Carole Delva, passionnée par la photo et qui partage mes goûts pour la mode et les chaussures à talons pinterest.com/karolezd
  • Amylee Paris, ou plutôt Emilie, une jolie découverte IRL, qui est une artiste peintre qui vient d’ailleurs d’exposer à Cannes pinterest.com/amyleeparis

– Intéressons-nous aux marques, quelques unes ont imaginé des campagnes originales avec Pinterest, peux-tu présenter celle(s) que tu as particulièrement apprécié ?

Je dirais que la présence des marques est encore trop jeune pour parler de campagne marquante sur Pinterest, et puis je ne pense pas que le réseau soit approprié pour une campagne dédiée mais plutôt comme un relais d’une campagne plus globale.

Pour exemples, je citerais Jimmy Choo et Hugo Boss :

  • Hugo Boss vient de créer le buzz en diffusant vendredi dernier en live sur son site le 1er défilé à voir en 3D, qu’on pouvait visionner avec des lunettes de la marque. En clair, le site avait été converti en 3D pour l’occasion. A cet effet, 2 boards sont dédiés à cet événement pour visionner des visuels en 3D
  • De son côté Jimmy Choo vient de lancer une campagne relayée par un « mini-site« , à mi-chemin entre « Art of the Trench » de Burberry et le blog « The Sartorialist » de Scott Schuman, qui présente une galerie photos de « street styles » de fans et célébrités, afin de montrer que la marque ne fait pas que des chaussures mais est aussi une marque de mode.

Cette campagne est bien évidemment relayée avec un board spécifique.

Sinon je vois de plus en plus d’enseignes de luxe qui créent leur Pinterest page avec une approche e-commerce… ou pas.

Retailers :

E-tailers :

Net-A-Porter (surprenant):

Les marques et maisons de luxe ne sont pas en reste, qu’elles soient américaines, britanniques, allemandes, françaises, suisses ou italiennes.

Liste plus complète ici : pinterest.com/radmilove/following

Ce que j’en retiens principalement, c’est que les marques essayent d’éviter l’écueil qu’elles ont vécu sur Facebook et Twitter en créant leur page pour éviter de se faire cannibaliser leur nom par des petits malins, même si elles n’ont encore rien épinglé….à l’image de la Maison Yves Saint Laurent qui précise « Cooming Soon »

L’exemple le plus probant concerne une des marques que j’affectionne le plus, à savoir Christian Louboutin. En effet, les souliers du designer sont vraiment très populaires sur Pinterest, et il existe une page qui a tout d’une page officielle, sauf qu’elle n’en est malheureusement pas une… pinterest.com/search/people/?q=christian+Louboutin

– Enfin, Pinterest est déjà le 3ème réseau social derrière Facebook et Twitter grâce à une croissance record. Alors, Pinterest, simple phénomène de mode ?

Même si Pinterest a bénéficié d’une forte croissance jusqu’à présent, même si le réseau vient de connaître le premier ralentissement de son audience, il est encore difficile de dire s’il durera, d’autant plus qu’on ne perçoit pas encore de business model, malgré le récent investissement de Rakuten.
En même temps, Foursquare n’en a toujours pas et Twitter commence à peine à en avoir un

Cependant, je pense qu’il doit faire face à plusieurs enjeux :

  • un phénomène de lassitude pourrait survenir, même de la part des passionnés; je ne sais pas moi-même si j’arriverai à tenir le rythme
  • le développement et l’engouement de la plateforme dans d’autres pays
  • le potentiel succès ou non du e-business (e-commerce, m-commerce), notamment grâce aux partages sur les réseaux sociaux
  • le peu d’engagement constaté jusqu’à présent : beaucoup de « likes », beaucoup de « repins », mais peu de commentaires et encore moins de conversations
  • la multiplication des réseaux sociaux, notamment sur des modèles similaires, voire plus évolués tels que The Fancy
  • la problématique des droits d’auteurs
  • que faire de tous ces profils, data, boards,…

Bref, beaucoup de questions mais encore peu de réponses. L’avenir nous le dira, à moins que Pinterest ne se fasse finalement racheter par Facebook, qui a visiblement beaucoup d’appétit en ce moment

Merci Christian et à bientôt sur les réseaux !

Rendez-vous dans quelques jours pour une nouvelle étape de ce Tour de France de Pinterest.