Le Tour de France de Pinterest : Isabelle Mathieu de Biarritz

Comme annoncé sur Facebook, je lance aujourd’hui un concept qui devrait plaire aux utilisateurs de Pinterest, le réseau à la mode en ce moment : Le Tour de France de Pinterest. Nous allons partir à la rencontre des utilisateurs français du réseau dont tout le monde parle. Et c’est Biarritz qui est à l’honneur pour cette première étape avec Isabelle Mathieu qui a gentillement accepté de répondre à quelques questions. Comment cette Consultante Social Media utilise Pinterest ? Quels sont, selon elle, les points forts et le limites du réseau ? Quelles campagnes de marques utilisant Pinterest a-t-elle apprécié ? Comment voit-elle l’avenir de Pinterest ? Je lui ai posé ces quelques questions…

Pour suivre le PinTour sur Twitter, un hashtag a été créé #pintour.

Depuis le début de l’année, Pinterest fait parler de lui, pourquoi est-il si attractif ? Quels sont ses points forts ?

Aux États-Unis, il s’agit du 3ème réseau social le plus populaire derrière Facebook et Twitter. Il comptait au 1er avril 8,3 millions d’utilisateurs dans le monde et a connu une croissance spectaculaire au cours des derniers mois. En mars 2012, Pinterest enregistrait 4 millions de visiteurs uniques journaliers, 2,3 milliards de pages vues et une moyenne de 14,2 minutes par visite. Pinterest apparaît comme une source intéressante de trafic pour certains sites et son bouton « pin » a déjà été installé par 9% des sites e-commerce aux USA. Voilà autant d’éléments qui peuvent séduire les entreprises.

En ce qui concerne les points forts, je dirai :

  • Le modèle soit un site de bookmarking consacré exclusivement aux images – et aux vidéos – pour créer une expérience 100% visuelle et graphique.
  • Une communauté de membres passionnés qui partagent des centres d’intérêt communs.
  • La possibilité de découvrir des produits d’une manière différente de la recherche standard (Google, sites de marque, sites e-commerce etc …).
  • Une interface claire, intuitive et agréable.
  • La connectivité avec Facebook et Twitter.

Que fais-tu sur Pinterest et comment l’utilises-tu ? Alimentes-tu un “board” de façon régulière ? pinterest.com/isabellemathieu

Je manque actuellement de temps. Mais dès que je serai plus disponible, j’utiliserai Pinterest pour diriger du trafic vers mes sites et je testerai également cette plateforme pour la génération de leads. J’ai aussi quelques boards plus personnels qui correspondent à divers centres d’intérêt : le sport, la mode et la déco etc …

J’adore les infographies et j’ai donc créé plusieurs boards où j’ai bookmarké mes infographies favorites relatives à Pinterest, aux médias sociaux et au webmarketing. J’alimenterai certainement d’autres boards prochainement pour les dernières campagnes social media que je trouve réussies, les statistiques intéressantes de mon secteur d’activité ou encore des outils et des livres e-marketing que je recommande.

Est-ce que toutes les fonctionnalités sont pertinentes ? Et quelles sont, pour toi, les limites de Pinterest ?

Pinterest est idéal pour les entreprises qui travaillent en B2C. Aussi les marques orientées B2B devront faire preuve de créativité pour obtenir des résultats positifs.
Cette plateforme est également plus adaptée pour les entreprises qui souhaitent toucher un public féminin et qui proposent des articles pour la mode, l’équipement de la maison ou qui vendent des objets artistiques et artisanaux.

Comme sur Facebook, je pense que les utilisateurs passent plus de temps sur la page d’accueil (modulable en fonction des catégories) que sur le profil des marques. Sur Pinterest, c’est le pin qui est mis à l’honneur et non la marque. L’enjeu est évidemment de capter l’attention sur la home (noyée sous de nombreux pins- afin d’apparaître dans la catégorie « popular ». Cette opération requiert notamment un bon timing.

Il existe par ailleurs certainement une difficulté à convertir les membres en abonnés quand on regarde le nombre d’inscrits aux profils les plus suivis ou aux profils des early-adopters. En France, j’ai vu que certaines marques populaires commençaient à recruter des abonnés avec les liens sponsorisés via Adwords..

De plus, il semblerait qu’il n’y ait pas beaucoup de conversations sur le site. Les commentaires seraient à la traîne comparés au nombre de J’aime et de repins. Ce qui pourrait effectivement nuire sur le long terme à la rétention des membres sur le réseau.

Le spam actuel est susceptible de porter atteinte à l’expérience utilisateur et à la pertinence des informations.

Enfin, Pinterest représente seulement 0,1% des internautes français pour l’instant.

Certains utilisateurs sont très actifs, peux-tu nous recommander 5 personnes à suivre sur Pinterest ?

Je t’en propose 6 :

  • Jane Wang qui doit être la personne la plus suivie sur Pinterest. Elle est très active et il estintéressant de voir comment elle utilise Pinterest. pinterest.com/janew
  • Ben-Silbermann, un des co-fondateurs de Pinterest (qui vient de récréer son profil) pinterest.com/8en
  • Marha Steward, femme d’affaires, personnalité de la télévision et fondatrice du magazine Martha Steward Living pinterest.com/marthastewart
  • Pierre Cappelli, social media manager à l’INRIA pinterest.com/pierrecap
  • Jean-Noël Chaintreuil, Directeur de la Collection « Médias Sociaux » pour les éditions Diateino pinterest.com/jnchaintreuil
  • Jacques Froissant, Altaïde pinterest.com/altaide

Intéressons-nous aux marques, quelques-unes ont imaginé des campagnes originales avec Pinterest, peux-tu présenter celle(s) que tu as particulièrement apprécié ?

Sans parler particulièrement de campagnes originales, je trouve les profils Pinterest des marques suivantes réussis et l’étude de l’utilisation qu’elles en font est enrichissante d’un point de vue marketing :

USA :

France :

Enfin, Pinterest est déjà le 3ème réseau social derrière Facebook et Twitter grâce à une croissance record. Alors, Pinterest, simple phénomène de mode ?

L’effet de mode n’est pas exclu. Les médias sociaux évoluent rapidement et ce ne serait pas la 1ère fois qu’un service très populaire suscite moins d’engouement ou disparaisse du paysage social media.

Par ailleurs, Pinterest connaît actuellement sa première baisse de fréquentation depuis son lancement puisque le réseau social est passé de 11,3 millions d’utilisateurs actifs au 1er mars 2012 à 8,3 millions d’utilisateurs actifs en 1er avril 2012. Ce qui pour l’instant n’est pas alarmant vu la spectaculaire croissance de Pinterest jusqu’à aujourd’hui. Cependant, il s’agit certainement d’un indicateur à surveiller de près.

Si j’avais un conseil à donner aux petites entreprises B2C qui sont tentées par l’expérience Pinterest, ce serait certainement de reporter leur arrivée sur ce réseau social jusqu’à ce qu’il y ait davantage d’utilisateurs en France. Ceci afin de ne pas gérer une énième plateforme qui dans ce cas doit encore trouver son audience chez nous et pour ne pas diluer leurs efforts marketing. Pendant ce temps, il me semble important de suivre le développement de ce réseau social sur les sites spécialisés, d’étudier
l’utilisation de Pinterest par les marques « early-adopters » et par les entreprises concurrentes ainsi que d’évaluer les résultats des campagnes social media qui auront lieu cette année.

Merci à toi pour cette interview Camille 🙂

Merci Isabelle et à bientôt sur les réseaux !

Rendez-vous dans quelques jours pour la seconde étape de ce Tour de France de Pinterest.