Le Tour de France de Pinterest : Isabelle Spanu de Paris

Après l’étape de lancement du Tour de France de Pinterest avec Isabelle Mathieu la semaine dernière, je vous propose aujourd’hui la seconde étape du PinTour avec une autre Isabelle, Isabelle Spanu. Comment utilise-t-elle Pinterest ? Quels sont, selon elle, les points forts et le limites du réseau ? Quelles campagnes de marques utilisant Pinterest a-t-elle apprécié ? Comment voit-elle l’avenir de Pinterest ? Je lui ai posé ces quelques questions…

Pour suivre le PinTour sur Twitter, un hashtag a été créé #pintour.

– Depuis le début de l’année, Pinterest fait parler de lui, pourquoi est-il si attractif ? Quels sont ses points forts ?

Personnellement, j’en ai entendu parler sur Twitter. De nature curieuse et passionnée par les réseaux sociaux, j’ai tout de suite eu envie de découvrir Pinterest et suis devenue addicte dès les premiers pins. Pinterest est très simple d’utilisation et permet ainsi à chacun de partager ses passions en images avec enthousiasme et en y prenant du plaisir. C’est un loisir créatif qui par exemple, détend après une journée de travail. Il complète les réseaux sociaux actuels puisqu’il est basé sur le pouvoir émotionnel de l’image et a un effet viral très fort. Un vrai site communautaire artistique ! L’application sur iPhone est également très intuitive et permet de continuer à alimenter ses boards en mobilité.

– Que fais-tu sur Pinterest ? Comment l’utilises-tu ? Alimentes-tu un “board” de façon régulière ?

Pinterest contribue à mon e-réputation et me permet d’exprimer d’autres aspects de ma personnalité. Je créée mes boards en choisissant des thématiques qui me ressemblent et qui puissent également inspirer ma communauté. Je choisis minutieusement les visuels de chacun de mes boards pour créer un ensemble harmonieux qui va générer de l’émotion et inciter au partage. Je suis aussi très attentive au choix de la couverture du board car elle doit à la fois séduire au premier coup d’œil et s’inscrire dans l’ensemble des boards. La couverture est d’ ailleurs peut être plus importante que l’intitulé du board lui même. Au final, je cherche à créer une expérience plaisante pour ma communauté tout en étant fidèle à ce que je suis.

Aujourd’hui, j’ai créé 34 boards dans lesquels j’ ai réparti plus de 2900 pins. Je les alimente régulièrement, essentiellement via l’outil de recherche de Pinterest et les repins des boards de ma communauté. Lorsque je créée un board, je recherche tout de suite un minimum de 15 à 20 pins pour donner envie et avoir un ensemble équilibré. Par la suite, je continue à ajouter ponctuellement des visuels pour faire vivre le board mais de manière moins importante. Par contre, sauf quelques coups de cœur, je ne partage pas systématiquement les pins ajoutés sur Twitter et Facebook, je préfère signaler ma présence sur Pinterest et inviter ma communauté à venir découvrir mon univers.

– Est-ce que toutes les fonctionnalités sont pertinentes ? Et quelles sont, pour toi, les limites de Pinterest ?

J’utilise régulièrement l’outil de recherche de Pinterest pour trouver de nouveaux pins et j’ai installé le « Pin it button » qui simplifie encore plus l’accrochage des visuels. Je trouve dommage de ne pas pouvoir réarranger ses pins dans un board, comme on peut réarranger ses boards, toujours en ayant à l’esprit de réaliser un ensemble harmonieux. De plus, il n’ y a pas de système d’alerte pour nous informer des doublons, cela oblige à être soi même vigilant et vérifier si l’on n’a pas déjà posté le contenu.

– Certains utilisateurs sont très actifs, peux-tu nous recommander 5 personnes à suivre sur Pinterest ?

Voilà 5 profils que je vous recommande et que je suis avec une attention particulière pour la qualité de leurs boards et les thématiques abordées : Sabine Le Cœur, Julia Arriero, MarieLuvPink, Odile Roujol, Christian Radmilovitch.

– Intéressons-nous aux marques, quelques unes ont imaginé des campagnes originales avec Pinterest, peux-tu présenter celle(s) que tu as particulièrement apprécié ?

Après la campagne de Peugeot, je vous citerai le premier jeu organisé par Sosh sur Pinterest, la marque 100% connectée assumée par Orange. A l’occasion du Festival de Cannes, Sosh proposait de jouer sur Pinterest pour tenter de gagner 1 séjour pour 2 en VIP (transferts jusqu’ à Cannes, nuit au Majestic, voiture avec chauffeur, montée des marches et projection officielle !)

Pour jouer, il suffisait de suivre le Pinterest de Sosh pinterest.com/soshfr et « réépingler » (repin) l’une des affiches originales du board Jeu #soshfaitsoncine en mentionnant le hashtag #soshfaitsoncine. Puis les gagnants furent tirés au sort !

Autre opération: depuis hier, Orange France, a lancé son premier jeu sur Pinterest qui a pour thème « Avec quel personnage rêveriez-vous d’aller au cinéma ? » Le jeu se déroule du 22 mai au 10 juin. Sur le même principe que le jeu de Sosh, l’idée est de suivre le Pinterest de Orange France et « réépingler » l’une des photos de personnages « mythiques » ou marquants du cinéma depuis le board dédié en mentionnant le hastag #orangecineday pour participer au tirage au sort.

– Enfin, Pinterest est déjà le 3ème réseau social derrière Facebook et Twitter grâce à une croissance record. Alors, Pinterest, simple phénomène de mode ?

Personnellement, je pense que Pinterest a sa place au sein des réseaux sociaux car il ne remplace pas les outils existants (tels que Facebook, Twitter, Instagram…) mais les complète. Nous sommes au début d’un succès mais Pinterest devra très certainement évoluer pour proposer de nouvelles fonctionnalités et garder l’attention de ses utilisateurs.

Pour finir, je partage ma définition de ce réseau social :

Pinterest, une personnalité qui se raconte en images, on a tous une histoire à raconter, quelle est la vôtre ?

Merci Isabelle et à bientôt sur les réseaux !

Rendez-vous dans quelques jours pour la seconde étape de ce Tour de France de Pinterest.