Les 12 Meilleures Pratiques de l’Influence Marketing : un livre blanc de Reech 

Aujourd’hui, je vous présente un livre blanc écrit par les équipes de Reech et notamment Guillaume DOKI-THONON, son CEO. Vous avez sûrement entendu parler de cette startup spécialisée dans l’Influence Marketing. En effet, elle a effectué une levée de fonds de 450 000 euros en début d’année pour continuer son développement. Pour en savoir plus sur son histoire, son origine et son évolution, je vous invite à lire cette tribune publiée sur Medium.

La plateforme met déjà en relation près de 5000 «influenceurs» avec les marques sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube, Snapchat…). Elle leurs permet de réaliser conjointement des campagnes de Marketing d’Influence, notamment de la diffusion de contenus ou des promotions de produits, dans le but de construire des relations gagnant-gagnant. Nous reviendrons plus en détails, dans l’article, sur les avantages d’une solution comme Reech pour les marques. Nous mettrons aussi en avant quelques bonnes pratiques de l’Influence Marketing. Mais d’abord, parlons du livre en lui même, de son format et de sa thématique avec son CEO.

Guillaume DOKI-THONON, pourquoi avoir écrit un livre blanc sur les meilleures pratiques de l’influence ?

« Aujourd’hui, une grande majorité des marques s’intéressent à l’influence marketing, mais peu encore sont matures sur le sujet. Une grande part de notre travail chez Reech consiste à évangéliser le marché, par des conférences, des tribunes que nous rédigeons, ou encore ce fameux livre blanc. Le constat est simple : les marques qui lancent une première collaboration avec les influenceurs se rendent très vite compte de l’efficacité, et recommenceront. Nous avons donc souhaité partager quelques conseils pour démarrer. Evidemment, ce n’est pas désintéressé, nous espérons bien que Reech soit top of mind lorsqu’elles passeront à la vitesse supérieure 🙂 ».

livre-blanc-marketing-influence-reech

12 meilleures pratiques de l’Influence Marketing

Reech donne, à travers ce livre blanc gratuit, des bonnes pratiques à destination des marques. L’Influence Marketing est un puissant levier de communication qui permet aux marques d’être plus visibles et plus engageantes… En complément, je vous invite à lire cette tribune de Guillaume publiée sur Siècle-Digital. Le levier peut effectivement être très efficace à condition d’en maitriser les tenants et les aboutissants ! Voici les 6 premières bonnes pratiques et pour connaître les 6 autres, il faudra vous procurer le document :

  1. Identifiez vos besoins et objectifs
  2. Identifiez les attentes des influenceurs
  3. Ne confondez pas audience et influence dans l’identification de l’influenceur
  4. Misez sur les influenceurs de moyenne et longue traîne
  5. Utilisez une solution dédiée pour ne pas perdre de temps
  6. Choisissez le bon canal pour prendre contact avec l’influenceur

L’objectif de ce livre blanc pour les marques ? Mieux comprendre le fonctionnement du Marketing d’Influence. Il est précisé, à juste titre, que ces 12 pratiques ne sont pas à appliquer aveuglément et doivent être adaptées en fonction de la marque et de son contexte. Mais il s’agit d’une source d’inspiration intéressante pour mener une campagne et rencontrer le succès.

Pour recevoir la suite par mail, il vous suffit de remplir un simple formulaire. Téléchargez le livre blanc de Reech.

3 chiffres clés sur l’Influence Marketing extraits du livre blanc :

Dans ce document, on trouve un certain nombre de chiffres qui illustrent bien l’importance de ce Marketing d’Influence, des chiffres sur les budgets par exemple.

– Le budget marketing consacré à l’Influence Marketing progresse de plus en plus. Il est passé de 9% en 2014 à 13% en 2016, et il devrait atteindre 21% en 2019 (soit une hausse de +233% en 5 ans).

depenses-marketing-influence-reech

– En moyenne, pour 1€ investi en Influence Marketing, le ROI est de 9,60€. Les campagnes d’influence sont généralement très performantes. Pour savoir précisément quel est le ROI d’une campagne, il peut être nécessaire de mesurer les mentions de la marque et les signaux d’engagement des internautes. Puis, créer un reporting sur mesure (via un outil de tracking par exemple) avec un certain nombre d’indicateurs : reach total, par réseau, nombre de clics sur les liens, d’interactions sur les contenus, etc.

– 85% des influenceurs préfèrent être contactés par email et 25% via Twitter. Dans tous les cas, les marques ont intérêt à bien soigner leur message, car si l’approche est maladroite, cela peut créer un bad buzz. La prise de contact et le choix du canal sont des points essentiels. Trop souvent, les influenceurs reçoivent des messages par mail qui ne les intéressent pas du tout…

Focus sur 3 points clés du Marketing d’Influence

Puisque le Marketing d’Influence est une thématique qui me tient particulièrement à cœur, j’ai envie de partager avec vous les 3 points les plus importants selon moi. Ceux-ci concernent la prise de contact avec les influenceurs, les éléments qui les motivent et enfin l’utilisation d’une solution spécialisée.

Comment être efficace dans la prise de contact ? J’ai tendance à préférer un premier contact sur Twitter, puis un échange par mail. Le premier contact en message privé (DM) permet d’aller à l’essentiel et de rapidement savoir si le sujet nous intéressera. Ensuite, un envoie d’informations par mail permet tout simplement de creuser le sujet. Régulièrement, je reçois des communiqués de presse sur des sujets qui ne collent pas à la ligne éditoriale de mon blog. Un petit travail de la marque ou son agence RP en amont et un échange sur Twitter permet d’éviter ce genre de désagrément.

Comment donner envie de collaborer avec une marque ? Le secret pour donner envie à un influenceur de collaborer avec une marque est très simple : il faut être humain, se présenter, montrer son intérêt pour l’influenceur. Puis faire preuve de bon sens, être pertinent par rapport à sa ligne éditoriale et ses sujets de prédilection, sans oublier de parler de la contre-partie (rémunération) et d’une éventuelle collaboration sur la durée. L’idéal est de repérer ceux qui sont les plus réceptifs et engagés envers la marque, pour constituer un groupe d’ambassadeurs engagés autour de celle-ci. En faisant des influenceurs des ambassadeurs puis des partenaires d’une marque, celle-ci s’assure une bonne fidélité de leur part.

Comment gagner du temps avec le Marketing d’Influence ? En utilisant par exemple une solution spécialisée. Cela permet de ne pas perdre de temps avec les influenceurs. Même si en théorie, il est tout à fait possible pour une marque d’identifier des influenceurs directement, notamment en faisant des recherches sur les réseaux sociaux ou sur Google, ça reste compliqué et ça manque souvent de précision. Sans outil analytics, il est effectivement difficile de bien cerner l’audience d’un influenceur et de déterminer son potentiel d’influence. Il vaut donc mieux vous tourner vers des plateformes dédiées au repérage d’influenceurs. En privilégiant une plateforme multi-réseaux, les marques ont une vision globale de l’influence de chaque personne qui les intéresse et elles peuvent ainsi croiser les données complémentaires de chaque réseau.

Un webinar Frenchweb

Pour aller plus loin et connaître les stratégies d’Influence Marketing qui fonctionnent, je vous invite à vous inscrire à ce webinar Frenchweb qui aura lieu le 8 décembre à 11h. Guillaume DOKI-THONON commencera par une mise en avant des principaux chiffres de l’Influence Marketing, fera la distinction entre audience et influence, mettra l’accent sur la stratégie la plus efficace et présentera des cas concrets. Pour vous inscrire, c’est par ici.

atelier-reech-0812

COMMENTAIRES

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments