Le StoryLiving, composante essentielle du StoryTelling !

Lors du HUBDAY, « Future of Video, Data & Creativity« , une conférence organisée par le HUB Institute, les « Cannes Lions » furent à l’honneur. Commençons par une petite introduction pour vous dire que ce festival international de la Créativité est une des plus prestigieuses manifestations axées sur cette thématique. Chaque année, elle réunit à Cannes les publicitaires du monde entier et il me semblait intéressant de vous parler des tendances phares identifiées lors de l’événement et notamment faire un focus sur l’une d’entres elles.

L’art du StoryTelling, une des 8 tendances des Cannes Lions 2017.

Le HUBDAY a réuni hier 300 décideurs et 20 intervenants pour échanger sur les tendances, présenter les meilleures campagnes créatives, dresser un panorama complet des innovations en matière de publicité digitale et partager les best-practices du secteur. Le HUB Institute a ainsi identifié 8 tendances à retenir pour 2017, partagées par Charlotte Dauchez et Mathieu Flaig : l’art du StoryTelling. Smart Ad for Smart Consumers. Bringing People Together. Powered by Data & AI. Be Fun, Be Surprising. When brands improve our daily lives. AdForGood, TechForGood. Brands VR / AR.

Tendance n°1: Maîtrisez l’art du StoryTelling pour diffuser un message impactant.
Des exemples ont été donnés par les intervenants, notamment le dernier film d’Intermarché, avec plus de 600K vues, ce qui le place dans le TOP 5 des vidéos sur YouTube. Mais j’ai aussi envie de vous donner quelques techniques génériques pour engager un auditoire sur les réseaux sociaux. D’abord, commencer par choisir un événement pour créer un impact. Un événement personnel aura plus d’impacts et permettra de capter l’attention au moment où l’on tente de faire passer un message. Ensuite, utiliser des faits et des exemples pour renforcer l’impact du message. Puis illustrer l’action en simplifiant le message et en déroulant l’histoire de façon chronologique, telle qu’elle s’est réellement passée et avec des détails importants. Terminer en expliquant le bienfait, en faisant le lien entre l’action et ses bénéfices. Toutes les histoires doivent se terminer par les bénéfices de la résolution du problème. De nombreuses marques utilisent ces techniques sur les réseaux sociaux et maîtrisent pleinement l’art du StoryTelling. Le meilleur exemple est certainement celui de Michel & Augustin…

Michel & Augustin, les pros du StoryTelling.

Anne-Claire et Hassan sont des « reporters de la tribu » Michel & Augustin. Lors du HUBDAY, ces trublions de la communication ont réalisé une présentation remarquable de 10 minutes, 10 minutes seulement mais 10 minutes intenses… C’est pourquoi, j’ai décidé de vous en parler dans cet article. Pour commencer, ils ont expliqué ce qu’ils faisaient au quotidien au sein de la marque. Alors, en quelques mots, ils font exclusivement du StoryTelling, ils racontent et partagent leur aventure humaine et gourmande…

« Raconter ce qu’ils vivent et vivre ce qu’ils racontent ».

Un exemple concret a été expliqué, celui de la campagne de recrutement initiée dans le métro il y a quelques années. « Est-ce que quelqu’un connait quelqu’un qui cherche un job ? ».  A partir de ces quelques mots prononcés dans un endroit plutôt atypique pour une campagne RH, la marque a généré un buzz impressionnant, plus de 10K candidatures ont été reçues en quelques jours. Ces trublions de la communication ne sont pas des « pros » du digital, mais des « pros » du StoryTelling. Ils aiment raconter ce qu’ils vivent et ça donne envie aux gens de les suivre.

Explications de Augustin Paluel-Marmont : « Ce n’est pas du content marketing calculé, nous racontons une histoire vraie. On partage et on raconte ce que l’on vit, et la passion qui nous anime. Un parti pris différenciant et innovant ». La marque utilise le StoryTelling pour raconter ses aventures sur des emballages aux couleurs vives avec des vaches et des personnages emblématiques. Elle y appose des messages humoristiques et personnels pour se faire remarquer dans les rayons des supermarchés.

Christophe Decouland, Directeur Créa chez WNP 909, était sur place, merci aux organisateurs du HUBDAY pour l’invitation, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été emballé par cette intervention. Diffusée en Live sur la page Facebook du HUB Institute, je vous laisse la revivre tout de suite :

Le StoryLiving, composante du StoryTelling

Sur Twitter, on trouve tout ce qui se passe dans le monde, et ce dont tout le monde parle. En effet, Twitter est la plateforme du Live depuis ses débuts. Les grandes marques font de plus en plus de vidéos en Live, d’ailleurs Michel & Augustin est un adepte du StoryTelling en temps réel…

Aujourd’hui, Twitter se positionne vraiment sur ce créneau du Temps Réel, avec de plus en plus de vidéos diffusées en Live. Un chiffre : déjà 77 millions de vidéos ont été diffusées en Live en 2017 ! J’en parlais dans un précédent article, le Live est un levier intéressant à plusieurs niveaux, notamment utilisé afin de raconter des histoires. Pour savoir pourquoi faire de la vidéo Live et quels types de vidéos Live réaliser, n’hésitez pas à relire cet article : « La Vidéo Live sur Twitter : un levier émotionnel, engageant et vecteur de proximité« .

Avant, nous tweetions devant les événements ou devant la TV, maintenant Twitter diffuse des événements en direct pour faciliter l’accès. Periscope prend de plus en plus d’importance et le Live devient un véritable terrain de jeu pour les marques qui souhaitent raconter des histoires. Lors du HUBDAY, Antoine Gilbert, Brand Strategy Lead chez Twitter France, parlait de StoryLiving. Qu’est-ce que c’est ? Du StoryTelling en Live. C’est à dire raconter une histoire et faire vivre une expérience au présent, il s’agit effectivement d’une narration en temps réel, un « Retour au Direct » qui s’anime sur 2 axes principaux : des événements retransmis en direct et des vidéos au coeur de l’action. Twitter n’est pas le seul à s’y intéresser, Snapchat et Facebook sont bien évidement d’excellents vecteurs du StoryLiving.

« Avec le StoryLiving, on ne raconte plus les histoires, on les vie ! »

En réalité, cette notion n’est pas nouvelle, des marques l’utilisaient déjà il y a plusieurs années, pour faire participer leurs clients et, par exemple, donner des contenus exclusifs. Aujourd’hui, les consommateurs veulent vivre pleinement et instantanément les histoires. Ils ont besoin de transparence pour avoir confiance et consommer, c’est pourquoi on peut dire que le StoryLiving est une des étapes incontournables du StoryTelling.

 

COMMENTAIRES

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments