Digital Marketing 2018 : le nouveau livre incontournable de l’EBG

Aujourd’hui, je vous parle de la nouvelle édition de « Digital Marketing 2018« , le livre de l’EBG écrit sous la direction de Laetitia Theodore et Brice Blanquier. Grâce à eux et à Philippe Khattou que je remercie, vous allez pouvoir remporter votre exemplaire pour Noël. Au total, ce sont 10 livres qui seront distribués sur Twitter et sur Facebook. Rendez-vous en fin d’article pour savoir comment participer.

Il s’agit de la 13ème édition de Internet Marketing, cette bible du Marketing Digital qui connait un franc succès chaque année. Même si je n’ai pas eu la chance de participer à ce nouvel opus, vous vous souvenez sûrement que je parlais de Réalité Virtuelle en 2017 à travers le cas pratique TAG Heuer. Si vous étiez passés à côté au moment de sa sortie, allez donc relire cet article.

Dans sa nouvelle édition, le livre contient pas moins de 200 fiches pratiques, 60 études de cas et 20 infographies, ainsi que des chiffres clés, des conseils d’experts et des campagnes innovantes. Il aborde les différents leviers du Marketing Digital : Branding, Engagement client, Data, Connected Commerce, Transformation Digitale, Mobile & IOT et bien sûr Social Media.

J’ai décidé de vous livrer un extrait concernant cette thématique Social Media sur mon blog. Pour vous, voici une partie du témoignage de Marie Dollé, Experte en Stratégie Digitale, sur les enjeux Social Media pour les marques. Quels sont les 3 enjeux Social Media majeurs en 2018 ? 

  • Le Content Marketing, carburant nouvelle génération des technologies de pointe.
  • Le S-commerce s’élance enfin dans l’arène.
  • Des consommateurs toujours plus sous influence

des consommateurs toujours plus sous influence

La croissance exponentielle des adblockers, entre autres facteurs, force de nombreuses marques à réinventer leurs efforts publicitaires. En effet, nous rentrons dans l’ère de l’engagement. Les algorithmes sociaux font la part belle aux conversations, et tout est fait pour que les consommateurs réagissent, commentent, bref, s’engagent sur la Toile.
La stratégie la plus adaptée à cette nouvelle donne, vous la connaissez : faire appel au marketing d’influence. Et force est de constater que cette discipline se démocratise et se professionnalise de plus en plus. A tel point qu’aujourd’hui, les stratégies d’influence marketing doivent être appréhendées dans leur globalité et déployées au delà des médias sociaux et de l’engagement, pour toucher d’autres disciplines comme les RP, les RH, le marketing, le CX ou le performance marketing. Au delà des tactiques classiques d’influence marketing que l’on peut voir aujourd’hui (bannières, événementiel, social takeovers, jeux-concours, affiliation et autres contenus sponsorisés), nous allons assister dans les mois à venir à des dispositifs de plus en plus sur-mesure entre marques et influenceurs.
La Chine, particulièrement en avance en matière d’influence marketing met en évidence des niveaux de personnalisation très poussés des dispositifs marques/influenceurs, notamment lors des collaborations/co-créations.

Exemple ? En février dernier, l’influenceur chinois Tao Liang, à la tête d’une communauté de plus de 1,3 million de personnes, qui opère sur Wechat sous le nom de « Mr.Bags », a collaboré et co-crée avec la marque Givenchy une série limitée et exclusive de 80 sacs au pris de 14900 RMB (environ 2000€ pièce) avec pour seul canal d’achat Wechat. Un gros « coup » combinant à la fois la personnalisation extrême et le paiement instantané. L’ensemble des 80 pièces, pour un montant global d’environ 160 000€, s’est écoulé en… 12 minutes.

La clé du succès ? La personnalisation et la minutie avec lesquelles a été pensé le dispositif. Tout d’abord, le côté « édition limitée » qui pousse à l’achat réflexe (petite quantité = rare, donc désirable). Ensuite, le timing. Cette vente a eu lieu précisément pendant la Saint-Valentin. Un argument exploité à bon escient, grâce à une phrase d’accroche : « Pour la Saint-Valentin, voici le sac parfait à offrir à votre moitié! » Autre ingrédient utilisé par l’influenceur : la validation sociale. Mr Bags n’a pas manqué de rappeler, finement, toutes les célébrités possédant un sac Givenchy, comme Michelle Obama, ou la mannequin et chanteuse chinoise Angelababy. Autrement dit, rien n’a été laissé au hasard, pas même le nombre de sacs, 80, qui fait référence au chiffre 8, porte-bonheur en Chine. C’est ça, le sur-mesure.

En somme, rester visible et profiter des avancées technologiques et sociales, tel est le nouveau challenge des marques qui ne peuvent plus se contenter des réseaux traditionnels pour exister. Content marketing, s-commerce, influenceurs… ou un peu des trois. Si l’avenir vous semble complexe, dites-vous aussi qu’il est enfin rempli de possibilités quasi infinies et d’opérations plus folles les unes que les autres… Alors, n’oubliez pas de vous mettre à jour.

10 exemplaires du livre à gagner

5 sur Twitter et 5 sur Facebook, suivez simplement les explications. Tirage au sort le 24/12. Bonne chance à tous et joyeux Noël !