Le Tour de France de Pinterest continue… Après Isabelle Mathieu, Isabelle Spanu et Christian Radmilovitch, je vous propose aujourd’hui une nouvelle étape du PinTour avec Pierre Cappelli.

Comment utilise-t-il Pinterest ? Quels sont, selon lui, les points forts et le limites du réseau ? Quelles campagnes de marques utilisant Pinterest a-t-il apprécié ? Comment voit-il l’avenir de Pinterest ? Je lui ai posé ces quelques questions…

Pour suivre le PinTour sur Twitter, un hashtag a été créé #pintour.

- Bonjour Pierre, depuis le début de l’année, Pinterest fait parler de lui, pourquoi est-il si attractif ? Quels sont ses points forts ?

Bonjour Camille : merci de me donner la parole sur un sujet qui me passionne beaucoup actuellement.

Effectivement la croissance de Pinterest est impressionnante et ne peut, de ce fait qu’être irrégulière au vu de la relative jeunesse du média (2 ans à peine). Par ailleurs il s’agit de faire le distingo entre les chiffres de croissance aux Etats Unis où le réseau est né et ceux enregistrés en Europe, afin de rester objectifs. Même en Europe d’ailleurs nous constatons de grandes disparités : Ainsi l’Allemagne, l’Espagne et à un degré moindre le Royaume Uni  par exemple ont été très actifs bien avant nous.

Aux Etats Unis mais aussi l’Australie et les pays d’Amérique du Sud dont je côtoie quelques profils très intéressants, Pinterest a d’abord été essentiellement « une affaire de Femmes » : chacune y partageait son dressing, ses dernières recettes culinaires, des objets de décoration mais aussi ses coups de cœur en matière de tourisme, de films ou de visuels insolites. En fait, Pinterest permettait de mieux partager leur quotidien. Ce fût également le cas en Allemagne et en Espagne mais, dans ces boards (un board = un album thématique), commençaient à être injectés des visuels (Pins) à dominante  plus professionnelle.

En France, le taux de croissance Pinterest semble plutôt être dû à une appropriation du support par les professionnels du Social Media, des communicants et autres bloggeurs : chacun(e) y partage avec effervescence de nombreuses infographies traitées comme des tutoriels sur la gestion de médias sociaux ou délivrant une kyrielle impressionnante de chiffres et data utiles à sa communauté. Habile mélange des genres, la plupart de ces comptes intègrent également des boards plus conviviaux comme « Tourisme », Design », « Humour », « Citations » et autres coups de cœur.

Approche très intéressante et surtout très révélatrice sur les profils concernés, on n’en parle que trop peu souvent : Car Pinterest vous aide aussi à mieux découvrir son propriétaire. Il se livrera plus facilement par l’image et ses partages que par ses commentaires ou ses articles. De manière spontanée et sans l’avoir prémédité, j’ai constaté que je fais d’ailleurs partie de ceux là. Je me dévoile par l’image sans tricher : tout ce que j’ai punaisé est conforme à la réalité selon mes goûts, mes réflexions, ma sensibilité et mes coups de cœur.

- Que fais-tu sur Pinterest ? Comment l’utilises-tu ? Alimentes-tu un “board” de façon régulière ?

Je teste bien des choses sur Pinterest dont un point qui me surprend beaucoup mais auquel je ne ferai pas allusion aujourd’hui : j’aborderai le sujet ultérieurement.

Je suis arrivé sur Pinterest suite au buzz lancé au sein de notre réseau : et je me suis rendu compte très rapidement que ce support répondait favorablement à mes attentes : je n’oublie pas que le web est essentiellement visuel et graphique, et  me suis vite approprié mon mur. J’ai défini une sorte de « ligne éditoriale » en souhaitant partager des infographies liées à notre métier. Avec 1er board « social media infos », j’ai rapidement constaté que celui-ci devenait un vaste fourre-tout dans lequel je peinais à m’y retrouver moi-même. Je tiens à ce que ce mur soit pratique et utile pour mes followers et de ce fait j’ai alors créé des boards thématiques liés à chacun des médias que nous utilisons, puis à des sujets pros tels que Start-up, Job 2.0, Technology, Marketing, Mobile&Tablets, Psychology etc   Noms de boards en anglais pour la plupart compte tenu du caractère très international de mes followers. Je propose à ce jour 74 Boards et quelques 3530 Pins.

Oui je suis très actif sur Pinterest car ce compte n’a été créé qu’en fin mars dernier et j’y suis présent tous les jours tard le soir principalement, avec de brefs passages en journée.

Pinterest me permet d’accroître ma visibilité et ceci va m’être utile pour un projet personnel que je garde sous silence pour l’instant. Par ailleurs je teste également des usages décalés sur un autre compte,  plus anonyme celui-ci.

- Est-ce que toutes les fonctionnalités sont pertinentes ? Et quelles sont, pour toi, les limites de Pinterest ?

Pinterest est à performer c’est évident et au vu du nombre de Pins que je partage, je regrette beaucoup de ne pas pouvoir être prévenu si j’intègre dans l’un de mes boards un doublon : le contrôle de chacun est de ce fait un peu laborieux.

De même, l’option de redisposition de chacun des boards dans un ordre précis  est peu pratique et reste à améliorer. Enfin j’aurais aimé que chaque profil bénéficie d’une sorte de page de présentation permettant d’intégrer une présentation un peu plus complète, intégrant tous mes autres liens (médias sociaux, blogs, et autres coordonnées), mais je présume que ceci viendra un jour.

Côté positif, les  boutons ou extensions te permettant de « punaiser » en live sont un vrai plus facilitant le partage. Idem sur les applis iPhone, iPad (à noter qu’il existe une appli non officielle permettant de recevoir ses notifications Pinterest sur Android). Des extensions pour Firefox, Opera, et surtout Chrome, des Bookmarklets etc.. Voir aussi les goodies sur le site officiel.

Il est important que chacun prenne le temps de bien organiser ses boards afin de permettre une meilleure identification des thématiques sans obliger l’internaute à scroller à tout va.

De même, prendre le soin de bien se présenter en quelques lignes dans la têtière permet d’assurer un bon suivi des profils intéressants

- Certains utilisateurs sont très actifs, peux-tu nous recommander 5 personnes à suivre sur Pinterest?

5 seulement ??? Je plaisante… Beaucoup de profils sont très intéressants sur Pinterest et je suis plusieurs d’entre eux à travers le monde : de beaux voyages et de belles découvertes.

Toutefois, j’ai envie de mettre en relief 7 profils Français afin de contribuer à doper un peu plus l’utilisation de ce média et ces auteurs qui valent le détour: (tu remarqueras d’ailleurs ma quasi parité H/F )

Mais il en reste tant d’autres…

- Intéressons-nous aux marques, quelques-unes ont imaginé des campagnes originales avec Pinterest, peux-tu présenter celle(s) que tu as particulièrement apprécié ?

J’ai suivi quelques marques à travers leurs campagnes, mais l’utilisation professionnelle de Pinterest reste encore trop « marginale ». J’ai envie de citer :

  • Une campagne bien ficelée, initiée par la marque Kotex qui s’est approprié le concept Pinterest de manière très originale, compte tenu du produit commercialisé.
  • Easyjet bien sûr  qui a ouvert très tôt son « Welcome on Boards », en version Française..  une page présentant des sujets liés à la marque (les voyageurs, les prix par destination, les coulisses même de l’entreprise, etc..) pinterest.com/easyJetFrance
  • Loréal pinterest.com/lorealparisfr
  • Peugeot qui semble bien s’y amuser pinterest.com/peugeotpanama
  • Marmiton y a trouvé un terrain d’expression parfait pinterest.com/marmiton
  • West Elm (et un gros nombre de followers déjà) pinterest.com/westelm
  • Monoprix pour la grande distribution : bien pensé  pinterest.com/monoprix
  • La Redoute y réalise quelques tests, mais semble stagner pinterest.com/laredoute. Leurs boards sont pourtant bien conçus, à suivre donc.

Mais d’autres marques arrivent en force à n’en pas douter.

- Enfin, Pinterest est déjà le 3ème réseau social derrière Facebook et Twitter grâce à une croissance record. Alors, Pinterest, simple phénomène de mode ?

Non je ne pense pas à un phénomène de mode : dans l’absolu, Pinterest est unique et  plutôt complémentaire d’autres médias sociaux. Je ne cherche pas à le comparer avec Flick’r qui ne joue pas dans le même registre. Fancy pourrait par contre s’en approcher. C’est sa facilité d’utilisation et de partage qui en fait sa principale force.

De même l’impact par l’image permet un partage « par impulsion », l’effet coup de cœur en quelque sorte.  Sur le fond, Pinterest n’est encore qu’en version Bêta d’où certainement ces petites imperfections que l’on oublie vite. Mais il ne faut pas oublier les chiffres de février par exemple, publiés par Shareaholic, où Pinterest enverrait  plus de trafic que Twitter, ce qui est tout de même une pure performance. La marge de progression semble importante mais il reste à imaginer ce que sera la version ouverte et définitive (n’oublions pas qu’aujourd’hui, Pinterest n’est encore accessible que sur invitation).

Quelques chiffres pour terminer : (source Edelman Digital)

Et un clin d’œil vidéo : voir pinterest en IRL.

Merci Pierre et à bientôt sur les réseaux !

Rendez-vous dans quelques jours pour une nouvelle étape de ce Tour de France de Pinterest.