1. Bonjour Antoine, peux-tu te présenter rapidement ?

Salut Camille, je m’appelle Antoine Dupin, je suis actuellement chargé de communication web, mais j’ai un bagage assez large au niveau des diplômes et de l’expérience qui va du journaliste vidéo et internet au communicant lambda (mention stagiaire) en passant par chef de projet ou encore … producteur. J’ai également écrit un bouquin avec mes petits doigts. Un vrai petit poulpe, les supers pouvoirs en moins.

Pour la passion, je dirais la bande dessinée en générale (BD classiques, Comics type Walking Dead), la musique des années 60 – 70 et des auteurs aussi divers que Lovecraft et Don Rosa. J’aime écrire, un jour je t’exploserais Harry Potter (cet interview vaudra de l’or je te le dis). Patience !

Je suis actuellement à Rennes, mais m’envol bientôt vers d’autres horizons où la pluie est gelée, le Canada ! De belles perspectives s’offrent à moi, le tour de France pourra peut être faire un détour l’année prochaine ?

2. Est-ce que ta région est fortement représentée sur Twitter ?

Flavien (@moderateur) l’a déjà fait, mais c’est vrai que notre région est pas mal représentée, même si des profils comme l’infâme @secteur_sud me font peur (j’ai du mettre une ceinture de chasteté à mon poisson rouge c’est dire). J’ai eut la chance de participer aux premières réunions de création de la Cantine de Rennes, c’est un projet vraiment intéressant. Je pense que nous avons la chance d’avoir des institutionnels qui ont compris les enjeux du web (ouverture des données par exemple) et qui savent s’appuyer sur des acteurs hautement intelligents. Par exemple, Rennes Métropole agit de concert avec une association Bug pour mettre en place des outils innovants et hyper-locaux, comme un wiki dédié à la ville, un réseau social associatif ou encore un espace de formations type Viadeo. Récemment, ils ont « hacké » la kinect de chez Microsoft pour réaliser une immersion dans une ville de Rennes remodelée sur plusieurs époques : tu navigues avec tes bras et tes jambe comme Superman, incroyable.

S’il fallait choisir trois twittos pour représenter la ville, je dirais sans hésiter @hugobiwan, qui est pour moi l’âme du numérique institutionnel Rennais, avec toute sa folie créative mais tellement passionnante (je suis très très fier que notre ville dispose d’un profil de ce type), @moderateur parce qu’il le vaut bien et c’est un grand monsieur à qui je dois beaucoup dans mon appréhension du web d’aujourd’hui et enfin @villederennes parce que bon, c’est le compte officiel de notre ville !

3. Pourquoi avoir créé un compte Twitter ?

Au début, c’est à cause d’un ami, Alexandre B, qui travaillait alors pour DoYouBuzz et qui m’avait dit « j’ai réussi à toucher des gros influenceurs sur cette plateforme, vas y gros» (bon, ce n’étais peut être pas les termes exacts). Je cherchais un stage à l’époque et je me suis lancé. Mes premiers gros comptes devaient être @moderateur (je ne le savais pas Breton à l’époque), @jfruiz et @vendeesign qui m’ont followback direct, sans doute parce que je les avais menacé de mort, ou que j’étais sympa. Ensuite, pendant pas mal de temps j’ai mis mon compte en privé sans comprendre les incidences que cela entrainait (je suis bête à l’origine) … et quand @vendeesign a publié une liste sur les comptes Twitter à suivre et que j’étais dedans (ce qui était logique vu le chèque que je lui avait donné), je me suis dit « il faut l’ouvrir » (le compte, pas vendeesign) et je l’ai laissé ouvert (pareil) car ça ne devenait plus gérable de dire si telle ou telle personne pouvait me follower (merci Benjamin … foiré de Vendéen).

4. Comment utilises-tu Twitter ?

Je passais beaucoup de temps sur Twitter avant, parce que je trouvais qu’il y avait un cercle un peu plus fermé, on découvrait et on échangeait entre passionnés. Il y avait peut être un aspect « élite » mais orienté « potes ». Aujourd’hui, il y a beaucoup de monde et donc plus de bruits, je passe de moins en moins de temps sur la plate forme même si je continue à faire et diffuser une veille. De plus, mon travail et mon nouveau blog secret me prennent pas mal de temps.

Je n’ai pas vraiment de moment préféré, c’est sur l’instant, si j’ai du temps et s’il y a de l’information. Mais, je sais quand il faut que je diffuse de l’information pour qu’elle ait un maximum d’impact et quand il vaut mieux s’abstenir.

Enfin, je vais décevoir tous mes supporters (j’entends des rires dans la salle ho hein), mais j’ai un vieux téléphone pourrit qui ne me sert qu’à téléphoner, j’utilise surtout Twitter au travers de Twitter.com, j’suis comme ça moi, un ancien !

5. Que fais-tu sur Twitter ?

J’effectue principalement une veille, que cela soit sur mon compte ou sur celui de mon entreprise. Mon objectif est de diffuser des sources que je juge crédible. Je ne cherche pas nécessairement le re-tweet pour l’égo, j’essaye de proposer des sources que je juges pertinentes.

6. Quel est le gros avantage de Twitter pour toi ? Et l’inconvénient ?

Le gros avantage est de savoir tout et tout de suite. Le hic, c’est que trop d’information tue l’information. Il m’arrive souvent de passer complètement à côté d’un gros sujet.

Un autre désavantage réside dans l’impossibilité de pouvoir certifier certaines sources. Je me rappelle, quand Michael Jackson est mort, on a eut l’info avant tout les grands médias, mais on a dut attendre qu’ils certifient pour pouvoir dire « ah ah je le savais » … complètement stupide non ? Avoir l’info avant tout le monde mais devoir attendre que les grands médias en parlent pour la digérer …

7. Un conseil ou une astuce pour les nouveaux utilisateurs du réseau ?

Avant toute chose, je leur dirais de me suivre, histoire de gonfler mon égo en disant « j’ai passé la barre des 2 millions de followers ». Ensuite, de follow back à fond, de retweeter à foison les influenceurs et enfin d’être imbu de soi même. Na sans rire, il n’y a pas vraiment de conseil, à vous de trouver la solution qui vous sied. Evitez de tomber dans le piège du taxidermiste, ne cherchez pas la collection, faites cela de manière naturelle et tout ira bien. Vous stagnez à 600 personnes ? Qu’importe..

8. Si tu devais garder 3 following, lesquels choisirais-tu ?

Trop difficile comme question, tout dépendrait du pourquoi et du comment. Par exemple, si je le faisais pour me constituer un réseau de proche ce ne serait pas la même chose que faire du ménage en vue d’obtenir des sources crédibles. Je dirais Joker, ou Pulco. Remarque, je dirais toi au risque de me faire casser les dents comme tu es habitué à le faire, Camille Aloing (@caddereputation) parce que c’est l’un des meilleurs que je connaisse et qu’il s’appelle Camille et que les Camille masculins on en voit pas des masses donc rien que pour ça je vous garderais pour me moquer de vous …

Enfin, le dernier je dirais @antoinedupin parce que je m’aime bien.

9. Tu rêves d’avoir un nouveau follower, de qui s’agit-il ?

Fred Cavazza probablement, mais rêver d’avoir un follower typique ne sert pas à grand chose. Il te suit et après ? Ça ne sert à rien d’espérer accueillir et de traquer les influenceurs, constituez vous une communauté de gens qui vous correspondent.
(EDIT : Antoine a un nouveau follower depuis l’envoie de cette interview : @FredCavazza)

10. Pour terminer, quel message tweeté récemment mettrais-tu en avant ?

J’ai donné la formule secrète pour avoir plein de rt et plein de followers :

(Sources = Mashable + TechCrunch + SocialMediaExaminer + BusinessInsider) + (sujets = Facebook + Twitter + Google) = Beaucoup de retweets

Merci Antoine pour toutes ces précisions et à bientôt sur le réseau !
Rendez-vous dans quelques heures pour une nouvelle étape de ce Tour de France de Twitter.
Et pour revoir les précédentes étapes du Twitour, ça se passe par ici : Le Tour de France de Twitter