SoKorpo est un outil destiné aux entreprises qui souhaitent être visibles sur les réseaux sociaux via leurs collaborateurs. Autrement dit, il est possible, avec cet outil, de les inciter à partager des contenus diffusés sur les réseaux sociaux de l’entreprise.

Quel intérêt me direz-vous ? L’outil permet de profiter du pouvoir de recommandation important des collaborateurs d’une entreprise et ainsi les placer au centre de la stratégie digitale de celle-ci. Plus l’entreprise sera grande (avec de nombreux collaborateurs), plus l’outil sera intéressant…

Voici quelques chiffres qui expliquent pourquoi les collaborateurs ont un pouvoir viral important :

  • Ils sont ultra connectés : plus de 80% sont membres d’au moins un réseau social.
  • Ils disposent d’un important réseau : en moyenne 200 contacts par individu.
  • Ils sont influents : 94% de leurs contacts sont à l’écoute de leurs recommandations, quand ils sont seulement 14% à croire en la publicité.

Les co-fondateurs de la startup, Alexandre Oberti, Grégoire Charles et Mathieu Lemaire, ont imaginé une plateforme très simple à utiliser ! J’ai pu tester SoKorpo et je vous livre mes impressions dans cet article.

SoKorpo, comment ça marche ?

Les collaborateurs connectent leurs comptes sociaux, Facebook, Twitter, YouTube et LinkedIn et accèdent aux actualités publiées sur les pages de leur entreprise. Ils peuvent ensuite participer, liker ou commenter directement depuis l’interface. Objectifs : créer de l’engagement sur les contenus sociaux de l’entreprise, augmenter son edgerank et la portée organique/virale des messages.

Pendant ce test, j’ai eu accès à un compte démo basé sur les pages SoKorpo, voici à quoi ressemble cette partie « Actualités » :

En participant, ils gagnent des Korpos, la monnaie virtuelle du site qu’il convertissent en cadeaux dans la Boutique…

Intéressons nous maintenant à une fonctionnalité plutôt ludique nommée « Challenges ». Les entreprises challengent leurs collaborateurs, par exemple ici, le challenge consiste à faire découvrir la nouvelle version du site SoKorpo à un maximum de contacts. En participant, les collaborateurs gagnent également des Korpos… (Voir ci-dessous)

Les Challenges permettent de solliciter le réseau des collaborateurs en partageant les opérations marketing de l’entreprise et en y apposant une recommandation. Objectifs : générer des clics et des conversions/leads pour l’entreprise.

Les autres fonctionnalités disponibles sont plutôt sympas : une rubrique « Classements » qui permet d’accéder au classement en Korpos des utilisateurs, un classement général, un par thématique, par semaine ou par mois.

Et la « Boutique » déjà citée sur laquelle on peut acheter différentes choses grâce aux Korpos, des cadeaux proposés par l’employeur ou par SoKorpo directement. Il est par exemple possible de « payer » en Korpos pour un café avec un collaborateur ou une partie de ping-pong avec un autre.

SoKorpo, un outil efficace : quelques chiffres

Pour vous convaincre de l’utilité de l’outil, voici quelques chiffres intéressants sur le taux d’inscription des collaborateurs, la hausse des actions sociales réalisées, la portée des comptes sociaux et la hausse des partages de liens par les collaborateurs des entreprises.

Disponible depuis le mois de juin, l’outil a déjà convaincu de belles entreprises comme Endemol, TradeDoubler ou Groupon, les écoles de commerce sont également fortement intéressées par le concept. Je pense que cet outil peut vraiment aider les Community Managers et responsables social media à mobiliser l’ensemble des collaborateurs. Ayant été confronté à ce type de problématique, je suis pleinement convaincu par l’intérêt d’une plateforme comme SoKorpo. Je vais même aller jusqu’à le recommander auprès d’entreprises qui souhaitent éduquer leurs équipes et les aider à pratiquer une bonne communication sur les médias sociaux.

Attention, avec cet outil, les collaborateurs auront normalement envie de participer davantage à la communication corporate mais il ne faut pas qu’ils partagent tous les contenus corporate, qu’ils likent tous les posts Facebook, qu’ils tweetent toutes les informations issues du compte de l’entreprise, etc… ce ne serait pas une bonne chose, le risque est de fatiguer leur réseau, amis et followers !

Envie de tester SoKorpo ?

En résumé, l’outil est pratique, accessible sur tous les supports, ordinateur, tablette et mobile; il est également facile à prendre en main avec, si besoin, un accès à un tutoriel qui explique son fonctionnement. SoKorpo propose également des statistiques d’utilisation grâce un reporting très complet.

Sachez qu’une nouvelle version de SoKorpo sort à la fin du mois avec de nombreuses fonctionnalités supplémentaires… Pour vous inscrire et demander une démonstration, rendez-vous sur le site sokorpo.com.

 

Quand Mounira Hamdi m’a proposé de participer à l’écriture d’un livre sur les bad buzz, je n’ai pas hésité longtemps car aujourd’hui, la gestion de ces « crises » sur les médias sociaux est devenue un enjeu important pour les marques. Ce livre répond aux principales problématiques liées aux bad buzz : Comment soigner son image et gérer une crise en ligne ? Comment la marque doit-elle réagir face aux propos virulents d’une communauté mécontente sur les médias sociaux ?

Ecrit par Mounira Hamdi et Anthony Babkine, le livre « Bad Buzz – Gérer une crise sur les médias sociaux » est composé de parties théoriques, de cas pratiques et de témoignages d’experts de la communication et du digital. Citons Nicolas BordasOlivier Cimelière, Audrey Fleury, David Fayon, Marina Tymen, Flavien Chantrel, Christophe Ginisty, Cyril Rimbaud, Thierry Moussu.

La couverture du livre :

Ma contribution :

Les 10 conséquences directes d’une action de communication par un blogueur influent 

Aujourd’hui, la majorité des discussions sur les marques n’ont pas lieu sur leurs sites. Les consommateurs utilisent les médias sociaux, c’est à dire les blogs, mais également les réseaux sociaux pour trouver des informations et pour donner leur avis. Les internautes apprécient de pouvoir lire les avis de blogueurs « influents » sur les marques et envisagent parfois d’acheter des produits sur la base des recommandations trouvées sur leurs blogs.

Comment les marques peuvent donner envie aux blogueurs de parler d’elles ? Comment « influencer » les blogueurs influents ? En leurs donnant des informations pertinentes, des contenus à forte valeur ajoutée, des exclusivités ou encore en payant les blogueurs pour des articles sponsorisés.

Intéressons-nous maintenant au pouvoir du blogueur « influent » sur la vie d’une marque et sa communication digitale. Quelles sont les 10 conséquences d’une action de communication par un blogueur « influent » sur une marque ?

1. Influencer une communauté

Le blogueur via son principal outil de communication, le blog, exerce parfois une certaine influence dans son domaine, il donnera peut être l’envie aux autres blogueurs d’en parler. Ces derniers vont traiter le même sujet, retravailler l’information, l’analyser, la commenter, la diffuser. Un article d’un blog « influent » facilite donc la propagation de l’information au sein de la blogosphère.

2. Jouer le rôle de véritable « relai média »

Le blogueur peut parfois être perçu tel un mégaphone. En quelques minutes, il va propager l’information sur le web et bien évidemment sur les réseaux sociaux, auprès de son audience (followers et fans). L’information se propage facilement via Facebook et Twitter auprès des lecteurs,  potentiels consommateurs d’une marque.

3. Avoir un impact direct sur l’e-réputation de la marque 

Parlons d’e-réputation puisque les blogueurs proposent des contenus positifs ou négatifs sur la marque. Les marques n’entrent pas tout le temps en contact avec le blogueur, c’est pourquoi les contenus diffusés ne sont pas maîtrisés. Ils peuvent nuire fortement à l’e-réputation de la marque.

4. Obtenir des backlinks pour générer du trafic

En citant la marque dans son article, le blogueur « influent » créé du trafic vers son site web. La mise en place de rétroliens (backlinks) amène donc du trafic direct vers le site de la marque.

5. Avoir des impacts sur le référencement 

De par leur audience, les articles des blogueurs se positionnent souvent très bien dans les résultats des moteurs de recherche car ils sont bien optimisés et bénéficient du PageRank important de « l’influenceur ». Ce bon référencement vient souvent impacter et devancer le référencement naturel de certaines pages de l’entreprise. Le contenu des blogueurs est parfois plus visible que le contenu de la marque sur les moteurs de recherche.

6. Ecouter les feedbacks blogueurs

La marque recueille des feedbacks à travers l’avis exprimé par le blogueur dans l’article. Elle a tout intérêt à être à l’écoute des remontées du blogueur « influent » et lui faire un retour direct. Le blogueur aura peut être envie de mettre à jour son article en citant la réponse de la marque.

7. Considérer les feedbacks consommateurs

Le blogueur donne son avis mais pas uniquement. Les internautes qui visitent le blog et lisent l’article auront envie de le commenter et de donner un avis à leur tour. La marque a tout intérêt à prendre en compte ses avis pour la suite et pourquoi pas, réagir en fonction de certaines remarques constructives de consommateurs potentiels.

8. Humaniser la marque 

En cas de crise, le blogueur « influent » a également la possibilité d’humaniser une marque en donnant la parole à un responsable. L’interview est un type d’article très apprécié par les marques dans la mesure où elles maîtrisent pleinement son contenu. Humaniser une marque permet d’améliorer son image et d’apporter une certaine forme de transparence.

9. Convertir le blogueur en ambassadeur de marque

Le blogueur entretient dans certains cas, une relation pérenne avec une marque, il parle régulièrement de ses produits, de ses opérations et bien d’autres. Notez que la relation blogueur/marque peut être entretenue bénévolement ou non, avec des dotations produits, des invitations VIP, une rémunération… La marque doit cependant savoir lier des partenariats avec les blogueurs sans donner l’impression «de les acheter».

10. Avoir un impact potentiel sur le chiffre d’affaires de la marque

Il existe un risque majeur d’une action de communication d’un blogueur dit «influent» sur la marque : l’impact potentiel sur le chiffre d’affaires de cette dernière. Cet impact est difficilement mesurable mais clairement identifié comme risque potentiel par les marques.

Acheter ce livre

Grâce à ce livre qui pose les bonnes questions, vous aurez toutes les cartes en main pour gérer un bad buzz sur les médias sociaux. Il est disponible dans toutes les librairies et sur le web, vous pouvez par exemple le trouver à la Fnac.

Nous avons tous une signature email pour mettre en avant notre activité, nos coordonnées professionnels et nos profils sociaux. Mais savez-vous que certaines règles ont été imaginées en 1995 à propos de la signature email, Mailjet a d’ailleurs écrit un article sur ce sujet.

Aujourd’hui, ces règles ne sont plus toujours respectées, il existe même une solution qui va beaucoup plus loin en exploitant pleinement cet espace de communication. Son nom: LetSignIt.

Avec cette solution, il est possible de booster votre signature email en la personnalisant et en y intégrant des widgets interactifs. Par exemple, vous allez pouvoir présenter votre dernier tweet ou votre dernier post Facebook directement dans votre signature email…

Mais ce n’est pas tout, l’outil offre de nombreuses fonctionnalités. Tous les widgets disponibles pour votre signature email : 

  • Des logos vers vos présences sociales.
  • Des messages avec vos derniers tweets, vos derniers posts Facebook.
  • Des bannières événementielles.
  • Des QR Codes avec une url d’un site événementiel.
  • Des vidéos promotionnelles ou corporate.
  • Des enquêtes de satisfaction clients, des sondages.

L’outil permet également de planifier et piloter vos campagnes de communication ! Vous définissez des dates de début et de fin de campagne de signature très simplement. Vous mesurez ensuite le ROI de vos campagnes et vous comparez la performance de vos signatures.

Avec LetSignIt, vous relayez votre actualité, fidélisez vos clients, promouvez une nouvelle offre, recrutez sur les réseaux sociaux ou passez simplement un message… Je trouve que cette idée est vraiment séduisante, et vous, qu’en pensez-vous?

Vous souhaitez tester LetSignIt ? La solution est payante mais laissez simplement un commentaire sous l’article ou sur Facebook pour exprimer votre motivation, 10 codes promo seront distribués, vous avez une semaine pour participer, un tirage au sort sera effectué le lundi 25 novembre… Bonne chance à tous !

L’infographie proposée par LetSignIt

Celle-ci indique pourquoi il est très intéressant d’utiliser les signatures email des collaborateurs pour communiquer.
Découvrez les arguments présentés ainsi que les conseils des experts LetSignIt…

Vidéo de présentation de LetSignIt

Image de prévisualisation YouTube

Twitter a récemment proposé une évolution importante concernant les images, je parle bien évidemment de l’affichage d’un aperçu sur son fil. En effet, vous n’avez plus besoin de cliquer sur les liens des images diffusées pour savoir de quoi il s’agit, celles-ci sont directement visualisables sur le réseau. Mais est-ce que ces tweets avec image sont davantage cliqués ? Quel est le réel impact de cette évolution sur nos tweets ?

Buffer a réalisé une petite étude présentée sur son blog à ce sujet. Les résultats sont plutôt éloquents…

L’impact des images sur les clics : +18%

Des taux de clics en légère hausse…

L’impact sur les favoris : + 89%

Des mises en favoris en hausse pour les tweets avec image !

L’impact sur les retweets : + 150%

Des retweets en très forte hausse grâce aux images !

Une information enrichie d’un visuel augmente donc la visibilité de votre tweet. En conclusion, mettez des images sur Twitter !

Aujourd’hui commence la 5ème édition du StartupWeekend Lille à Euratechnologies, un événement de création de startups qui se déroule en 54h. Un weekend pendant lequel une centaine de participants, aux profils très variés, des marketeurs, des développeurs, des graphistes, vont se rencontrer, proposer des idées, voter pour les meilleures, créer des équipes, travailler sur la réalisation et présenter le résultat devant un jury.

Pendant ce weekend, des coachs interviennent pour aider les équipes. Merci à Matthieu Thiriez, co-organisateur de l’événement, de m’avoir proposé d’être coach et mentor. Je serai donc sur place pour donner des conseils Social Media aux participants.

Depuis sa création en 2007, le StartupWeekend est devenu le plus gros incubateur de startups au monde, 1000 événements de ce type ont déjà eu lieu dans près de 500 villes, avec plus de 100000 participants.

Le programme du StartupWeekend Lille

Les temps forts :

  • Vendredi 8 novembre : Conférence de lancement à 18h30, Start Pitches à 19h30, vote/formation des équipes à 21h15, Conférence à 21h30.
  • Samedi 9 novembre : Travail en équipes toute la journée et intervention des coachs à 9h et 13h.
  • Dimanche 10 novembre : Travail en équipes toute la journée et intervention des coachs à 9h et 13h, présentation à 17h, Jury à 19h.

Le jury final est composé d’entrepreneurs et de professionnels de l’investissement, des lots seront offerts aux gagnants.

Suivez les échanges sur Twitter : #SWLille


Comment participer au StartupWeekend Lille ?

Vous avez envie de créer votre startup ? Inscrivez-vous ici rapidement, il reste quelques heures avant la conférence de lancement qui a lieu ce jour à 18h30.