La Brigade Du Web : un collectif d’influenceurs au service des événements

Je suis très heureux de vous annoncer mon intégration au sein de La Brigade Du Web (LBDW). Fondée par Annie Abela-Lichtner, cette équipe est composée d’influenceurs dans les secteurs du digital, du marketing, du e-commerce, du social media et de l’innovation. La Brigade du Web met en œuvre le pilotage social media des principaux événements français sur ces différents secteurs. Ses membres animent en live les communautés des salons, conférences, table ronde, petit déjeuners et autres types d’événements sur les principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn. Concrètement, ils réalisent des Livetweets, publient des photos sur Instagram, racontent leurs journées au format Stories, mettent en place des live streaming vidéo sur Periscope ou Facebook Live, font des interviews et reportages multi canaux…


Qui sont les influenceurs membres du collectif La Brigade Du Web ?

Arnaud Le Roux, Catherine Cervoni, Delphine Foviaux, Fabrice Frossard, Jonathan Chan, Laurent Jean, Martine Le Jossec, Olivier PetitPierre Tran et bien sûr Annie Lichtner composent l’équipe de LBDW. Pourquoi ont-ils rejoint ce collectif ?

« J’ai aimé leurs publications, leur approche, le « panel » qu’ils représentaient, dans les mois précédents mon arrivée. Ce qu’ils ont fait pendant le Téléthon Digital aussi (La Brigade Du Web a aidé à mettre en avant l’événement en se mobilisant totalement cette journée-là, par du live tweet). Il y avait de belles valeurs, de belles personnes, de l’expertise, une parité… aussi quand j’ai reçu la proposition pour l’intégrer je n’ai même pas réfléchi ! ».
Arnaud Le Roux, CDO, Coach et Profiler Conférencier. Ses domaines d’expertise : la mobilité, l’Intelligence Artificielle et la Transformation numérique.

« Quand Annie m’a proposé de rejoindre la Brigade du Web lors de sa création, j’ai immédiatement accepté. D’abord parce que l’idée est très bonne. Avec les aléas des algorithmes sur les réseaux sociaux, procurer de la visibilité est plus facile quand on publie en groupe, ou en horde tu choisis le terme que tu préfères 😊. Ensuite parce que je crois beaucoup aux valeurs du collectif. Cela permet de retrouver le côté social des réseaux du même nom, mais pour de vrai. »
Fabrice Frossard, Fondateur Faber Content. Ses domaines d’expertise : le contenu et le marketing de contenu. »

« Ce collectif a été constitué par Annie que je connais bien. Ses qualités humaines et professionnelles sont exceptionnelles. Je savais que ce serait une réussite et qu’elle allait s’entourer de personnes qui auront des valeurs communes aux miennes. Travaillant seule la plupart du temps, rejoindre un groupe dont j’apprécie les membres est enrichissant et stimulant. »
Catherine Cervoni, Conseil en stratégie. Ses domaines d’expertise : la communication, le marketing et les PR.

« Je suis présente depuis sa création, fin juin 2017. On va bientôt fêter notre 1er anniversaire était déjà une « team » avant qu’Annie Lichtner ne nous sollicite pour formaliser les choses : on se connaît, on a chacun nos sujets de prédilection, on apprécie de travailler ensemble, on est complémentaires… Plus qu’un collectif, nous sommes aussi des amis qui prenons du plaisir à nous retrouver et à live-tweeter les événements qui font appel à nous. »
Delphine Foviaux, Chargée de marketing et CM. Ses domaines d’expertise : les médias sociaux, le ecommerce et le webmarketing.

« Livetweeter est plus un plaisir pour moi qu’un travail (mais chut, ça on le garde pour nous !) … Ecouter ce qui se passe, l’analyser, le synthétiser et rajouter son avis, tout en faisant des photos et en produisant du contenu, le tout en temps réel et à un rythme effréné, je crois que j’adore cette manière de faire vivre l’événement en direct. Et ça doit se voir d’une certaine manière car depuis plusieurs années, bien avant la Brigade, on me sollicite assez régulièrement pour cet exercice. Plusieurs ont tenté de me convertir à Périscope… mais en vain, je reste fermement attachée à mon jonglage avec les mots et les signes. »
Martine Le Jossec, CEO de l’agence Martine Le Jossec. Ses domaines d’expertise : la communication, le marketing et le digital.

« J’ai monté ce collectif en observant les uns et les autres, tout d’abord sur leur valeurs humaines et leur grand professionnalisme. Le résultat est à l’image de ce que je souhaitais : des profils différents, des expertises différentes et des personnalités très différentes. »
Annie Lichtner, Journaliste, Fondatrice My Digital Week et LBDW. Ses domaines d’expertise : le digital, le marketing et les technologies du web. Elle a créé My Digital Week en 2015, une plateforme qui référence gratuitement les événements du numérique et propose des offres sur mesure aux organisateurs afin de booster leur visibilité sur le web et les réseaux sociaux.

« Les organisateurs d’événements souhaitent tous sortir du lot et attirer de nouveaux participants et sponsors. Pour atteindre cet objectif, nous leur proposons une stratégie efficace : parler de leur événement avant, pendant et après.
Avant, l’événement, nous offrons de la visibilité via du display, du sponsoring newsletter, des articles ou interviews et des campagnes sur Twitter et Linkedin..
Après l’événement, l’équipe de journalistes rédige des articles sur les temps forts ou un storify à partir de punchlines.
Le maillon faible de cette stratégie est : pendant l’événement. J’ai donc fait appel à mes connaissances pour monter un collectif d’influenceurs baptisé La Brigade Du Web. » En complément, lisez cette interview publiée sur Culture RP.

Sur quels événements ont préféré travailler ces influenceurs ?

« Le tout premier événement de la Brigade au complet reste pour moi un beau souvenir : le Téléthon Digital du 9 novembre dernier. Donner de la visibilité à cette cause par nos tweets était très inspirant. Mais j’aime chacun des événements sur lesquels je suis amenée à travailler parce qu’ils me nourrissent : j’y apprends toujours beaucoup et c’est ce que j’essaie aussi de faire passer dans mes tweets. » Delphine Foviaux.

« Le premier live tweet que nous avons réalisé ensemble est celui du Téléthon Digital que nous avons rapidement mis en trending topic. C’est une petite action, mais fondatrice de la brigade d’une part et de l’autre la vocation du Téléthon étant ce qu’elle est je trouve cela de bon augure et en phase avec les valeurs à défendre. Je ne vais pas citer ce proverbe « tout seul on avance plus vite, ensemble on va plus loin », mais c’est quand même l’idée force de la Brigade et celle que l’on peut apporter aux entreprises avec des besoins de visibilité. » Fabrice Frossard.

« Le dernier salon E-Marketing sur lequel nous avons également fait un atelier sur la façon d’engager ses communautés. A part Delphine qui n’a pu venir, nous étions tous présents, c’était agréable de tous se retrouver, d’échanger… de live tweeter et de partager les posts des autres, il y a eu une véritable émulation qui s’est traduite par un excellent bilan chiffré sur la portée de nos publications. » Catherine Cervoni.

Comment faire un bon livetweet ? Les conseils des influenceurs

Le livetweet est un des leviers utilisés pour faire rayonner un événement en direct. Livetweeter, c’est tweeter en live ! L’objectif est d’animer en direct et relayer les temps forts sur Twitter. Les livetweets peuvent être spontanés ou organisés. Quand ils sont spontanés, ce sont des internautes qui se mettent à tweeter spontanément sur le même événement. Mais ils peuvent aussi être organisés. L’organisateur du livetweet est souvent l’organisateur de l’événement. Il est parfois géré par d’autres personnes, des experts de la communication et des influenceurs. Voici les conseils d’Arnaud Le Roux pour faire un bon livetweet :

  • Personnellement, je le prépare pas mal à l’avance. Connaître les intervenants (et leurs comptes Twitter donc) mais aussi les thématiques qu’ils vont aborder.
  • Ensuite, la qualité des photos est de mon point de vue un élément important (j’induis d’ailleurs, ce disant, que le partage de photos est recommandé, car un live-tweet avec beaucoup d’écrits et peu de « médias » est vite illisible). J’ai donc investi l’année dernière dans un bon appareil photo, qui est en wifi avec mon téléphone, ainsi je partage quasiment mes photos en temps réel. J’essaie toujours d’alterner « décors » et « scène »… et entre l’ « ambiance » et  le « sujet », de façon à ce que mon audience se sente autant que possible dans la place !
  • Ensuite, cela peut sembler bête dit comme ça, mais il faut être en forme pour tenir une bonne cadence, car il y a toujours un côté schizo dans le live-tweet (tu écris tes tweets en continuant d’écouter ce qu’il se dit pour ne rien rater) et sur une journée entière, quand c’est le cas, c’est fatiguant, donc bien se reposer avant est important. »

Les conseils de Martine Le Jossec :

  • Il y a plusieurs écoles (si si) mais la mienne, c’est un peu de préparation… pour plus d’improvisation. En résumé, je prépare en amont la liste des pseudos des intervenants, je vérifie le # … quand j’ai le temps je fais un ou deux brouillons pour les lancements. Mais surtout pas de programmation !
    J’essaye d’arriver un peu en avance pour faire un stock de photos (signalétique, scène, ambiance… je suis la reine de la photo de kakemonos) !
  • J’aime bien aussi me placer plutôt devant, ce sera mieux pour les photos (tous mes tweets ont au moins un visuel… j’ai testé et ça engage beaucoup mieux). Et puis quand l’événement démarre, je n’arrête plus… il ne faut surtout pas me parler, c’est presque comme dans une transe (rires).
  • J’ai mis du temps à me rendre compte que l’exercice n’était pas si aisé pour tout le monde (j’essaye d’y former mes étudiants et stagiaires…. Beaucoup d’appelés pour peu d’élus)… mais à mon avis la clef est aussi dans le fait d’en faire le plus souvent possible. Pour le LT c’est comme pour tout le reste dans les médias sociaux, il faut mettre les mains dans le cambouis !

Les conseils de Delphine Foviaux :

  • Le préparer en amont : lister les comptes des intervenants pour éviter les homonymies, préparer quelques tweets à l’avance mais surtout ne pas les programmer (le timing n’est pas forcément respecté pendant les conférences et un tweet programmé peut vite tomber comme un cheveu sur la soupe)
  • Être réactif : tweeter vite et bien pour ne pas amener trop de décalage entre le live… et le tweet.
  • Savoir extraire des citations qui ne prêtent pas à polémique hors contexte (ce qui est fréquent dès que le hashtag d’un événement est en TT). Utiliser les guillemets, mentionner l’auteur.
  • Et surtout, rester soi-même. C’est ce qui fait la force de la Brigade : nous avons chacun nos communautés et lors des événements nous tweetons de la même façon que d’habitude, avec nos mots et nos codes.

Quels sont les prochains événements auxquels participe La Brigade Du Web ?

Les prochains événements approchent à grands pas. Effectivement, je serai à Paris Porte de Versailles le 24 mai pour VivaTechnology, le salon qui réunit la crème de la tech, et à Nantes la semaine prochaine pour Conversation, l’événement dédié au marketing conversationnel imaginé par iAdvize. Avec Pierre Tran, Journaliste, Consultant, Formateur et célèbre influenceur tech, membre lui aussi de La Brigade Du Web, nous vous ferons vivre l’événement de l’intérieur. Vous aurez notamment la possibilité de suivre nos tweets via le hashtag créé pour l’occasion. Je vous invite à vous inscrire, si ce n’est pas déjà fait, et nous en reparlerons prochainement sur le blog.

COMMENTAIRES

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments